Translate

dimanche 2 avril 2017

Mogherini lance l’initiative pionnière de la jeunesse « Young Med Voices Plus » en concertation avec les jeunes voix de la Méditerranée

Young Med Voices meeting with Mogherini

La Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a lancé hier l’initiative « Young Med Voices Plus » pour « ouvrir tous les canaux » aux agences de jeunesse en Méditerranée par l’intermédiaire d’actions de communication et de plaidoyer à grande échelle. 

Elle a rencontré 36 jeunes acteurs de la société civile issus de 16 pays différents du Proche-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’UE en vue de discuter d’un large éventail de questions pertinentes pour les populations des deux rives de la Méditerranée.

Organisée en partenariat avec la Fondation méditerranéenne Anna Lindh et le Forum européen de la jeunesse, cette initiative représente une réalisation majeure dans un processus mené par Young Mediterranean Voices (les jeunes voix de la Méditerranée), un réseau important de jeunes leaders du changement établi en 2011 après les soulèvements historiques dans les pays arabes. Le réseau rassemble de jeunes enseignants, des journalistes, des défenseurs de l’environnement, des entrepreneurs sociaux et des militants de la paix et de la démocratie provenant de partout en Afrique du Nord, au Proche-Orient et maintenant en Europe.

La réunion avec la Haute représentante Mogherini a également servi de catalyseur pour une série d’actions immédiates annoncées aujourd’hui par l’UE :

- le lancement de « YOUNG MED VOICES PLUS », l’initiative de la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères destinée à « ouvrir tous les canaux » aux agences de jeunesse en Méditerranée par l’intermédiaire d’actions de communication et de plaidoyer à grande échelle en partenariat avec les délégations et représentations de l’Union en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord (MENA). Un groupe de travail « Young Med Voices » a été désigné pour assurer un suivi efficace du dialogue inaugural d’hier, avec le SEAE et les services de l’UE, une prochaine réunion étant prévue les 3 et 4 mai 2017 à Bruxelles pendant la semaine européenne de la jeunesse ;

- un nouveau cadre de coopération entre la Fondation Anna Lindh (FAL) et le Forum européen de la jeunesse pour soutenir l’élargissement de Young Med Voices Plus, y compris un exercice de cartographie à grande échelle destiné à relier les structures et plates-formes de participation des jeunes en Europe et dans la région MENA ;

- un nouveau financement de l’UE destiné à soutenir la Fondation Anna Lindh pour développer le renforcement des capacités en matière de dialogue et de débat en Afrique du Nord, au Proche-Orient et en Europe – l’UE alloue 3,2 millions d’euros en faveur de « Young Mediterranean Voices » (2017-2020), l’initiative ayant également obtenu le soutien financier d’un consortium de partenaires. Facebook a également confirmé sa collaboration à l’initiative « Young Mediterranean Voices » à travers une participation publique-privée novatrice visant à contester les discours extrémistes ;

- l’annonce de la collaboration de l’UE à la première résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la jeunesse, la paix et la sécurité – le SEAE organisera en septembre prochain le « forum de consultation européen » pour l’étude d’avancement de la résolution 2250 avec le Secrétariat de l’ONU et la Fondation Anna Lindh en tant que membre du groupe de pilotage interinstitutionnel pour l’étude d’avancement ;

- le renforcement de la voix des jeunes dans les communications de l’UE dans le voisinage du Sud – le SEAE a annoncé que sa « task-force Sud » (sur la sensibilisation et la communication au monde arabe) se concentrera stratégiquement sur les jeunes et sur la visibilité des agences de jeunesse dans l’ensemble de la Méditerranée. Un séminaire régional sur les communications stratégiques se tiendra à Tunis du 15 au 17 mai 2017, rassemblant le personnel chargé des communications et les responsables politiques des délégations et du siège de l’UE pour rationaliser les actions en matière de politiques et de communications.

Pour en savoir plus

Fondation Anna Lindh – site internet
Fondation Anna Lindh sur Twitter, Facebook, YouTube , Flickr

Aucun commentaire: