Translate

dimanche 24 septembre 2017

Festival Euro-méditerranéen de la santé visuelle à Gabès du 11 au 15 octobre 2017


Du 11 au 15 octobre 2017, Gabès accueillera plus de 150 professionnels venus de plusieurs pays méditerranéens (France, Italie, Allemagne, Liban, Maroc, Jordanie, Algérie, etc.) à l’occasion de la première édition du festival Euro-Méditerranéen de la santé visuelle, organisé par la Chambre syndicale régionale des opticiens optométristes de Gabès (UTICA).

L’événement phare de ce festival sera un séminaire scientifique durant lequel d’éminents experts tunisiens et internationaux des secteurs de l’optique et de l’ophtalmologie présenteront les dernières études publiées à l’échelle internationale liées à la santé visuelle pour débattre, ainsi que les dernières nouveautés mondiales dans le domaine de l’équipement optique et de prise en charge des différentes anomalies visuelles.

Cet événement, rappellent ses organisateurs, se déroule dans le cadre de la Journée mondiale de la vue, créée en 2000 par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et célébrée chaque année le deuxième jeudi du mois d’octobre, «pour sensibiliser l’opinion au problème de la cécité dans le monde, et plus particulièrement la prévention tout en œuvrant à concrétiser les “objectifs de vision 2020 de l’OMS“, et les Objectifs du développement durable de l’ONU».

A travers cette manifestation, les responsables de la Chambre syndicale régionale (UTICA) ont pour objectif, ainsi qu’ils l’expliquent dans un communiqué, de mettre en exergue «les points forts de ce secteur et (…) sa valeur ajoutée afin de rendre la Tunisie un hub régional et la hisser parmi les pays les plus développés dans le secteur de la santé visuelle et de contribuer à faire d’elle une plateforme incontournable du dialogue des civilisations surtout en matière scientifique et médicale afin qu’elle soit capable d’attirer les experts, les investisseurs, les clients et malades étrangers».

Pour marquer l’événement, la Chambre syndicale a programmé des visites ophtalmologiques et des opérations chirurgicales gratuites et compte offrir des lunettes aux plus démunis parmi les personnes auscultées.

L’éducation jouant un rôle capital en matière de santé, la première édition du festival Euro-Méditerranéen de la santé verra l’organisation d’un concours de peinture sur le thème de la prévention oculaire dans le but de sensibiliser les jeunes à son importance dans la santé visuelle, ainsi qu’une rencontre scientifique de sensibilisation destinée aux enseignants afin de les doter des techniques de diagnostic précoce des anomalies et des maladies oculaires.

Le premier Festival Euro-Méditerranéen de la santé visuelle sera enfin une occasion pour faire la promotion de Gabès d’un point de vue touristique, plus particulièrement dans le domaine du tourisme de santé. Ce sera fait grâce aux excursions et visites guidées qui seront organisées au profit des participants au festival, qui pourront ainsi découvrir le cadre enchanteur et les merveilles de l’Oasis de Chenini, les stations géothermales, et les monts Toujane.

Source de l'article Webmanagercenter

4ème Conférence euro-arabe sur le soutien aux PME | Vision des OSE à l'horizon 2030

Résultat de recherche d'images pour "Conseil euro-arabe des entreprises (EABC)"

Dans le cadre du renforcement de la coopération entre les pays arabes et européens pour soutenir et développer les petites et moyennes entreprises (PME), le Conseil euro-arabe des entreprises (EABC) organise la quatrième Conférence euro-arabe pour soutenir les PME, en novembre 2017, à Amsterdam, Pays-Bas (date à définir).

Le Conseil euro-arabe des entreprises pour les PME (EABC) est une organisation régionale à but non lucratif créée avec le soutien de l'UE et de la Ligue des États arabes et indépendante sur le plan financier et administratif.

Il vise à renforcer le niveau de coopération et de partenariat euro-arabes dans le secteur des PME, établir des liens avec les programmes de financement et les fonds lancés par les pays des deux régions pour soutenir les PME bénéficiant de ces programmes et fonds pour les projets inclus dans le plan du Conseil, en optimisant l'utilisation des possibilités de formation et de réhabilitation offertes par certains pays européens pour le développement des PME dans les pays arabes.

Organisateur : EABC

Source de l'article Animaweb

Cadre de partenariat pour les migrations : la gestion conjointe des flux migratoires donne des résultats positifs le long de la route de la Méditerranée centrale

EUNAVFOR MED

D’après un rapport d’avancement relatif au cadre de partenariat pour les migrations, présenté ce jour par la Commission européenne et la Haute représentante pour les affaires étrangères, les mesures mises en place avec les partenaires en Afrique pour améliorer la gestion des migrations le long de la route de la Méditerranée centrale commencent à porter leurs fruits.

« Le nombre de morts tragiques en mer a diminué sensiblement durant l’été tout comme celui des migrants qui traversent la Méditerranée centrale », indique un communiqué de presse de l’Union.

Conjointement avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’UE a aidé plus de 11 000 migrants originaires de Libye et du Niger à retourner volontairement dans leur pays. L’UE et ses États membres ont intensifié leurs efforts afin de sauver des vies humaines, de démanteler le modèle économique des passeurs et des trafiquants, de lutter contre les causes profondes des migrations et de travailler en partenariat avec les pays d’origine et de transit des migrants tout en défendant les valeurs européennes et en respectant les droits de l’homme.

Mme Federica Mogherini, Haute représentante, s’est exprimée dans les termes suivants : « Nous sommes enfin sur la bonne voie. Lorsque nous parlons de migration, nous avons coutume de dire que nous sommes confrontés à un défi complexe, mais nous ne devrions jamais oublier qu’il est question de la vie de centaines de milliers d’êtres humains. L’UE est au premier plan lorsqu’il s’agit d’aider concrètement et de protéger les migrants. »

Le partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’OIM a été renforcé tout le long de la route de la Méditerranée centrale avec la mise en place de programmes spécifiques destinés à protéger et à venir en aide aux migrants, notamment pour les soins de santé primaires, l’accès aux documents ainsi que l’aide au retour volontaire et à la réintégration des personnes rapatriées.

Les mesures prises le long de la route de la Méditerranée centrale ont encore été renforcées, avec la poursuite des opérations de recherche et de sauvetage en mer, de la coopération avec les pays voisins de la Libye et des retours volontaires. Un projet doté d’une enveloppe de 46,3 millions d’euros a été approuvé dans le cadre du fonds fiduciaire pour l’Afrique afin de renforcer les capacités des autorités libyennes en matière de gestion des frontières et des migrations.

La formation des garde-côtes libyens et le renforcement de leurs capacités progressent dans le cadre du projet « Seahorse » et de l’EUNAVFOR MED opération SOPHIA.

Pour en savoir plus

Also available in

La BERD lance des investissements au Liban

EBRD to launch investments in Lebanon

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) doit commencer à investir au Liban après que le Conseil des gouverneurs de la Banque a approuvé la demande présentée par le Liban pour devenir un pays d’opérations.

La BERD contribuera au développement de l’économie du Liban grâce à des investissements et des services consultatifs. La Banque soutiendra la compétitivité du secteur privé, favorisera l’approvisionnement durable en énergie et améliorera la qualité et l’efficacité de la prestation de services publics.

Le Liban rejoint la région de la Méditerranée méridionale et orientale de la BERD (SEMED), qui comprend également l’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie où la BERD investit et entreprend des réformes politiques depuis 2012.

En mai 2017, le Conseil des gouverneurs de la BERD a également approuvé l’engagement de la Banque en Cisjordanie et à Gaza pour une période initiale de cinq ans en vue de soutenir le développement de l’économie au moyen d’investissements par le biais de fonds fiduciaires.

À ce jour, la Banque a investi quelque 5,2 milliards d’euros dans 130 projets dans la région SEMED dans les ressources naturelles, les institutions financières, l’agroalimentaire, la fabrication et les services, ainsi que dans des projets d’infrastructure tels que l’énergie, l’eau municipale et les eaux usées, ainsi que les services de transport. Parmi ces investissements, 71 pour cent concernent le secteur privé.

La BERD a été créée en 1991 dans le but de soutenir les économies de marché et de promouvoir le secteur privé. Après avoir débuté ses activités en Europe centrale et orientale, la Banque opère aujourd’hui sur trois continents dans 37 pays, du Maroc à la Mongolie et de l’Estonie à l’Égypte, ainsi qu’en Cisjordanie et à Gaza.

Pour en savoir plus

Also available in

L'autonomisation des femmes dans la région méditerranéenne

L’objectif de ce rapport est de fournir des informations sur l’état d’égalité des sexes dans des pays choisis dans la région méditerranéenne (Egypte, Turquie, Algérie, Maroc, Tunisie, Israël, Jordanie, Liban, Mauritanie, Autorité palestinienne, Albanie et Bosnie-Herzégovine). 

Le rapport est divisé en trois sections:
Introduction: 1. Aperçu de la législation sur l’égalité des sexes et son application, en mettant l’accent sur les domaines suivants: i) l’accès à l’éducation, ii) l’accès au marché du travail et les écarts salariaux, iii) l’accès aux ressources économiques / iv) accès et participation à la vie politique, v) démographie et politiques familiales, et vi) lutte contre la violence à l’égard des femmes.
Les grands programmes et projets de coopération en cours entre l’UE (ou ses États membres) et les pays du sud de la Méditerranée en ce qui concerne l’autonomisation des femmes.

Conclusions et recommandations.

Tunis abrite une rencontre sur les “Mouvements migratoires méditerranéens” les 22 et 23 septembre

Résultat de recherche d'images pour "“Mouvements migratoires méditerranéens”"

La première édition de la conférence “Mouvements migratoires méditerranéens” aura lieu les 22 et 23 septembre 2017 à Tunis sous le signe “Mouvements Migratoires autour de la Méditerranée : Réalités et Défis”.

Cette conférence qui sera organisée par Alarmphone – Tunis en partenariat avec le bureau Afrique du Nord de la Fondation Rosa Luxembourg, sera marqué par la participation d’acteurs de la société civile, d’ universitaires et de politiciens d’Afrique du Nord (Tunisie, Maroc, Algérie, Libye, Egypte), et d’Europe (Italie, France, Allemagne, Suède, Espagne, Grèce, Suisse) pour débattre des différents aspects des mouvements migratoires méditerranéens et trouver des moyens afin de relever leur défis.

Il abordera également la situation dans les différents pays d’Afrique du Nord avec des témoignages de groupes de migrants subsahariens auto-organisés résidant dans ces pays.

Ce rendez-vous sera, aussi, l’occasion d’analyser de manière critique les accords de partenariat signés entre l’Union européenne et certains pays méditerranéens.

Alarmphone est une ligne téléphonique disponible 24h / 24 pour soutenir les opérations de sauvetage des réfugiés en situation de détresse en Méditerranée. Cela fait partie d’un projet lancé en octobre 2014 par des réseaux militants et des acteurs de la société civile des deux côtés de la Méditerranée.

Le bureau Afrique du Nord de Rosa Luxemburg Stiftung (RLS) soutient des initiatives visant à réaliser la justice sociale. RLS croit en la liberté de mouvement et en l’importance de mettre en place des moyens sûrs d’entrer en Europe pour les migrants et les réfugiés. Son activité est axée, également, sur les raisons de la migration et les responsabilités liées aux politiques européennes.

Source de l'article Webmanagercenter

Diaspora - Le phénomène des « repats » en Afrique


Revenir travailler en Afrique ? C'est un projet qu'un nombre toujours croissant de « cerveaux » africains résidant à l'étranger concrétise chaque année. Jouissant d'une croissance en hausse, l'Afrique dispose de nombreux atouts pour attirer ces « repats » d'un nouveau genre.

« Les repats ont développé une vision panafricaine et s’établissent là où il y a des opportunités, une économie dynamique, l’émergence d’une classe moyenne », précise Chams Diagne, Président de Talent2Africa, plateforme de recrutement en ligne dédiée à la diaspora africaine. L’Afrique subsaharienne, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Maghreb séduisent tout particulièrement cette nouvelle génération par leur stabilité, leur dynamisme et les opportunités économiques qu'elles proposent. La majorité d'entre eux appartient à la sphère des hauts talents de la diaspora africaine, forts de diplômes obtenus dans les universités les plus prestigieuses (Paris, Londres, New-York, etc.) Managers, ingénieurs, diplômés de la finance ou de secteurs comme les télécoms, l’industrie pharmaceutique et le BTP sont autant de profils qui séduisent les recruteurs locaux.

Ceux que l'on désigne également par le terme de « returnees » invoquent trois motifs principaux de retour au pays: la volonté d’avoir un impact sur le continent (63%), une opportunité professionnelle intéressante (49%), la pression familiale et sociale (22%). Contribuer au développement de l'Afrique apparaît comme une volonté largement partagée, qui explique en partie ce nouveau phénomène, initié au début des années 2000.

Certaines organisations, comme l'OIM (L’Organisation internationale pour les migrations) encourage ce phénomène de « migration à l'envers » à travers ses programmes MIDA (migrations pour le développement en Afrique).


Source de l'article Animaweb

Postulez maintenant : Le programme OPEN Media Hub organise des Master Classes pour les médias palestiniens

Résultat de recherche d'images pour "OPEN Media Hub"

Le programme OPEN Media Hub, financé par l’UE, organisera une Master Classe de deux jours sur la gestion de la presse écrite et les médias électroniques palestiniens, et une autre sur la gestion des médias audiovisuels. 

Les deux Master Classes auront lieu les 27 et 28 Septembre à Ramallah.

La Master Classe pour la Presse écrite et les Médias électroniques cible les directeurs/trices et les rédacteurs/rédactrices en chef de la presse écrite et électronique palestiniennes et se focalise sur un nombre de questions telles que:
  • Stratégies pour la survie et le développement de la presse écrite/électronique dans un monde numérique
  • Défis et tendances du journalisme multiplateforme
  • Salles de presse intégrées
  • Gestion organisationnelle éditoriale
La Masterclass sur la gestion des médias audiovisuels abordera quant à elle la planification de la couverture médiatique ; la gestion des salles de rédaction, y compris les salles de rédaction intégrées ; la diffusion médiatique / les nouvelles de dernière minute et le recours à des sources multiples.

Le projet OPEN Media Hub, financé par l’UE dans le cadre du Programme OPEN Neighbourhood, a pour but de créer un pôle médiatique virtuel englobant les deux régions, afin de contribuer au développement des médias indépendants et à une présentation plus exacte des politiques de l'UE dans les régions du voisinage, via la création d'un réseau de journalistes. L'OPEN Media Hub fournira des compétences aux journalistes et aux gérants de médias grâce à la promotion des réseaux professionnels, à l'organisation d'ateliers pratiques, d'échanges de journalistes et à des aides à la production audiovisuelle et en ligne.

Pour en savoir plus
OPEN Media Hub – site internet

Also available in