Translate

dimanche 17 février 2019

Liban : Formation de magistrats sur la preuve numérique

Lebanon: EU-funded CyberSouth trained magistrates on electronic evidence

Les forces de sécurité intérieure libanaises ont organisé un atelier avec des exemples de scènes de crime, offrant aux magistrats la possibilité de faire l'expérience du travail d'enquêteurs sur la cybercriminalité et d'experts légistes chargés de la collecte de preuves numériques. 

L’atelier s’est révélé très utile et encourageant pour les magistrats à se familiariser avec les techniques d’enquête, à mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les responsables de l’application de la loi et à établir un dialogue plus étroit entre la police et les magistrats.

À la suite de la formation judiciaire sur la cybercriminalité et la preuve numérique qui s'est tenue à Beyrouth en septembre 2018 dans le cadre du projet CyberSud, les magistrats libanais ont demandé à bénéficier d'une formation pratique sur le traitement des preuves numériques dans les affaires pénales.

CyberSud est un projet conjoint de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe. Il contribue à la prévention et au contrôle de la cybercriminalité et d’autres infractions impliquant la preuve électronique dans la région du Voisinage Sud, en conformité aux normes internationales de protection des droits de l’homme et au respect de l’État de droit ainsi qu’aux bonnes pratiques.

Pour en savoir plus
CyberSouth – Page web

Également disponible en

Projet connexe
Le projet contribue à la prévention et au contrôle de la cybercriminalité et d’autres infractions impliquant la preuve électronique, en conformité aux normes internationales de protection des droits…

Tunisie - Autonomiser les artisanes de Nefta à travers le recyclage de tissus

Résultat de recherche d'images pour "Shanti Tunisie"

SHANTI a développé avec les femmes artisanes de Nefta, spécialistes en tissage des tapis traditionnels Klim et Margoum, le projet d’El Mensej comme solution pour lutter contre la pollution environnementale provoquée par les déchets vestimentaires et perpétuer un savoir menacé de disparition

Le projet consiste à aider les femmes artisanes à améliorer les designs de leurs produits et à commercialiser leurs tapis en Tunisie et à l’étranger tout en participant à la préservation de l’environnement par le recyclage de tissus. En effet, la matière première utilisée dans toutes les créations des femmes est issue de la fripe.

L’aspect de l’innovation sociale du projet regroupe la préservation de la nature et la création de valeur ajoutée assurant une autonomisation économique aux femmes artisanes qui travaillent dans leurs foyers. Pour plus d’information sur ce projet, cliquez sur le lien ci-dessous. 

Cette pratique a été identifiée dans le cadre de l’action pilote menée par La Ruche de la citoyenneté active à Tozeur qui visait à développer l’autonomisation économique des femmes oasiennes de la région de Tozeur tout en contribuant à la préservation de l’environnement. Cette action pilote s’inscrit dans le cadre du projet «Renforcer les capacités des acteurs de l’égalité» financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et coordonné par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed).

Partenariat stratégique entre l'UMA et la Chambre Economique Européenne du Maghreb

Partenariat stratégique entre l'UMA et la Chambre Economique Européenne du Maghreb

Un partenariat destiné à la mise en place d'une plateforme d'échange, de coopération et de soutien aux objectifs politiques, diplomatiques, économiques, sociaux et universitaires des pays du Maghreb et de l'Union Européenne, a été conclu vendredi à Tunis.

Ce partenariat entre l'Union du Maghreb Arabe "UMA" représentée par son Secrétaire Général, Taïeb Baccouche et la Chambre Economique Européenne du Maghreb Arabe représentées par son Président, Abderraouf Tebourbi et la vice-présidente, Linda Guedri, est destiné, à l'instauration d'un soutien logistique et promotionnel entre les deux institutions.

Il prévoit l'organisation de forums et d'événements dans le domaine économique, la participation aux différents programmes d'intérêts économiques mis en place par chacune des deux institutions, ce qui crée des programmes communs susceptibles de promouvoir les échanges, l'investissement et le savoir-faire entre les pays du Maghreb arabe et de l'UE.

Ce partenariat a été conclu à l'occasion d'une conférence sur " la nouvelle dynamique de l'UMA: un levier de développement et d'évolution économique important pour les relations euromaghrébines", organisée au campus de l'Université européenne de Tunis (les Berges du lac 3).

L'European Economic Chamber EEIGCham, fondée par le règlement européen du Conseil de la communauté européenne, du 25 juillet 1985 et enregistrée au Parlement Européen, aura comme objectif d'instaurer, au Maghreb, un tableau de bord et des instruments de mesure et d'analyse pour traduire les signaux économiques en informations décisionnelles aux membres, partenaires, gouvernements et investisseurs.

Des commissions sectorielles apporteront une stratégie de soutien pour promouvoir les échanges et le savoir-faire entre les deux rives de la Méditerranée.

Un programme exclusif au Maghreb a été déjà lancé pour former et certifier des "Euro-lobbyistes" enregistrés au Parlement Européen et dans les institutions européennes au sein de l'Institut d'études politiques de l'Université européenne de Tunis.

Un programme unique pour développer et concevoir une influence et un plaidoyer au sein des institutions de l'UE destiné aux leaders, dirigeants du secteur privé ou public et aux étudiants du Maghreb arabe qui souhaitent se spécialiser dans les affaires européennes et jouer un rôle essentiel dans la politique et la diplomatie économique européennes.

Source de l'article APS

Un projet financé par l'UE lance une plateforme collaborative pour les clusters euro-méditerranéens

i-Community, THE NEXT SOCIETY

i-Community, la plateforme collaborative THE NEXT SOCIETY pour les clusters euro-méditerranéens est en ligne ! 

Financée par l'UE, cette plateforme permettra de connecter les clusters méditerranéens et leurs homologues européens, mais aussi toutes les organisations intéressées par l’activité des clusters. i-Community propose aussi une base documentaire pour permettre aux professionnels des clusters d'acquérir de nouvelles compétences. L’outil i-jobs donnera aussi accès à une CVthèque spécifique aux clusters.

Read more

Également disponible en

Cérémonie de clôture du projet SABIOP financé par l’UE au Liban

The closing of the EU-funded SABIOP project

Fin décembre 2018 a eu lieu la cérémonie de clôture du projet SABIOP, financé par l’UE, qui a permis la construction d’une usine de production de biocarburants à Koura. L’usine peut transformer 1 000 tonnes de résidus forestiers en 700 tonnes de briquettes.

Le représentant de l’UE, Gianandrea Villa, a déclaré : « Grâce à la production de briquettes, SABIOP a pu démontrer que la mise en œuvre d’activités durables pour la production de biocarburants au niveau local est possible. La production de briquettes de biomasse va maintenant aider les UdM de Koura à relever les défis de l’énergie durable. De ce point de vue, SABIOP peut servir d’incitation en vue d’être reproduit dans tout le pays. »

Programme de financement :
Coût du projet : 749 954 Euros
Contribution de l’Union européenne : 599 963 Euros (80%)

Pour en savoir plus

Également disponible en

Le programme financé par l’UE Tfanen lance une nouvelle version de son site web

Résultat de recherche d'images pour "Tfanen-Tunisie Créative"

Tfanen-Tunisie Créative annonce la mise en ligne de la nouvelle version de son site web. 

Tfanen - Tunisie Créative est un projet d'appui au renforcement du secteur culturel, financé par l’Union européenne dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Culture en Tunisie (PACT) du Ministère des affaires culturelles. Le projet est une collaboration du réseau EUNIC (Instituts Culturels Nationaux de l'Union Européenne), mis en œuvre par le British Council.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Inauguration de l’Incubateur Francophone Maghrébin

MCISE_IFM_AUF

L'AUF au Maghreb et MCISE – Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship ont inauguré l'Incubateur Francophone Maghrébin en décembre 2018 : 11 porteurs de projets constituent la première cohorte de ce programme d'incubation d'entreprises à impact social.

Suite à un accord de partenariat signé le 23 octobre 2018, l’Incubateur Francophone Maghrébin est mis en œuvre par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), et le Centre Marocain pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat Social (MCISE).

Pendant deux mois, les 11 porteurs de projets sélectionnés – tunisiens et marocains – seront accompagnés par des mentors mobilisés par MCISE. Divers ateliers leur permettront d’affiner leurs compétences techniques : de l’élaboration du business model à la validation d’un plan d’action adapté à chaque startup.

La période d’incubation sera aussi un moment d’échange d’expériences entre les porteurs de projets. Le programme sera clôturé en janvier 2019 lors d’un de pitch, où les bénéficiaires présenteront l’avancement de leurs projets devant un jury de professionnels. Les 3 meilleurs projets seront récompensés.

« L’incubateur Francophone Maghrébin matérialise l’intérêt que l’AUF au Maghreb accorde à la promotion de l’entrepreneuriat pour l’employabilité des étudiants et des diplômés au Maghreb. Premier incubateur/accélérateur au niveau de l’AUF, ce projet pilote sera suivi par d’autres de plus grande envergure » commente Safaa Ba-Mohammed, responsable de projets « Entrepreneuriat/Employabilité » à la direction régionale de l’AUF au Maghreb.

Source de l'article AUF

Méditerranée : Comment améliorer la gestion et la sécurité alimentaire en lien avec les marchés céréaliers ?


Le réseau méditerranéen d'information sur les marchés céréaliers en Méditerranée (MED-Amin-Mediterranean Agricultural Information Network) du CIHEAM, s’est réuni pour la sixième année consécutive à l'invitation du Ministère de l'agriculture, des pêches maritimes, du développement rural, des eaux et des forêts du Maroc et du CIHEAM, les 22 et 23 janvier 2019 à l'Agropole de Meknès.

Lancé en 2014 par les Ministres de l'agriculture des 13 pays membres du CIHEAM et coordonné par le CIHEAM, le réseau réunit une cinquantaine de participants issus des 13 pays du CIHEAM. 

Ces experts, appuyés par le Centre commun de recherche de la Commission européenne et le Secrétariat d’AMIS (Agriculture Market Information System) basé à la FAO, poursuivent leur travail de compilation des données de marché sur le blé, l’orge, le maïs et le riz et de réalisation de bilans céréaliers ainsi que l’expérimentation d’un système méditerranéen d’estimation précoce des récoltes et ont établi à Meknès la feuille de route pour 2019.

Cette sixième réunion fut, pour la première fois, en partie ouverte au secteur privé avec la participation de représentants des professionnels du Maroc, de l’Algérie, de l’Egypte et de la France. Deux tables rondes ont permis d’analyser l’intérêt d’un dialogue, voire d’une coopération renforcée entre le secteur privé et public au profit d’une transparence accrue des marchés céréaliers au service de la sécurité alimentaire régionale et globale.

La première table-ronde a montré l’importance du dialogue entre tous les acteurs des marchés afin d’améliorer la qualité mais surtout la disponibilité de données permettant d’anticiper l’évolution des marchés céréaliers à court et moyen terme.
La seconde table-ronde, consacrée à la filière blé, a envisagé les évolutions, tendances et perspectives de ce marché essentiel pour la sécurité alimentaire méditerranéenne. 

La prochaine réunion de MED-Amin aura lieu en Espagne, le pays prenant la présidence tournante du réseau.

Par la rédaction Ecomnews Med