Translate

dimanche 22 juillet 2018

Process Méditerranée: L'entrepreneuriat social autrement


Alors que les associations tunisiennes sont financées généralement par des bailleurs de fonds, l’entrepreneuriat social représente un moyen pour renforcer leur fonds propres

ravaillant sur l’aspect théorique avec des formations spécialisées autour de l’entrepreneuriat social avec l’Institut des hautes études commerciales de Carthage (IHEC) et l’Institut supérieur de gestion de Tunis (ISG), Process Méditerranée se consacre également au travail fait par les associations sur le terrain. 

Fruit d’une collaboration renforcée entre le réseau arcenciel-Liban, le arcenciel-France, et Shanti en Tunisie, Process Méditerranée offre une nouvelle approche d’entrepreneuriat social et tend à consolider les coopérations entre les deux rives de la Méditerranée. 

Dans ce cadre, des étudiants français formés dans l’entrepreneuriat social sont venus en Tunisie pour apporter leurs services à l’association tunisienne Beityainsi qu’au Collectif créatif regroupant plusieurs associations à l’instar de El Warcha, Dar El Harka, le festival Interférence, etc. 

Pour Beity, le but était de travailler sur le modèle économique du centre d’hébergement des femmes de Sidi Ali Azouz pour qu’il puisse mener des activités économiques mais aussi fournir des pistes pour l’insertion économique de ces femmes, a fait savoir Mehdi Baccouche de Shanti au HuffPost Tunisie. 

Avec le Collectif créatif, Process Méditerranée a lancé Yallah médina. L’objectif est de monter à travers des stories que la médina ne représente pas seulement le patrimoine tunisien et ne peut être réduite à une image de carte postale, souligne Mehdi Baccouche. “C’est aussi un lieu vivant où des personnes s’activent pour mener diverses actions et participer à la vie sociale”, a-t-il ajouté. (vidéo ici

Diversifier les fonds des associations

Alors que les associations tunisiennes sont financées généralement par des bailleurs de fonds, l’entrepreneuriat social représente un moyen pour renforcer leur fonds propres et se diriger vers une certaine autonomisation, plaide le représentant de Shanti.

Payant des salariés et remplissant des charges sociales, les associations ont besoin d’une activité économique afin de pouvoir mener leurs actions. 

“Les associations ont un rôle économique et ont le droit de générer des gains mais elles ne doivent pas les partager, mais les investir dans leurs activités”, a conclu Mehdi Baccouche. 
Par Rihab Boukhayatia - Source de l'article Huffpostmaghreb

L’avenir des institutions de la connaissance en Méditerranée discuté lors d’un événement co-organisé par l’UpM

EMUNI University’s 10th anniversary
L’avenir des institutions de la connaissance en Méditerranée a été débattu lors de la Conférence annuelle de l’Université euro-méditerranéenne (EMUNI), tenue à l’occasion de son 10ème anniversaire, les 21 et 22 juin à Piran, en Slovénie. 

L’événement a été organisé en partenariat avec l’Union pour la Méditerranée (UpM) et a réuni des experts de toute la région pour discuter de l’internationalisation croissante des établissements d’enseignement supérieur, des perspectives offertes par les technologies de l’information et de la communication, du développement de nouvelles universités à distance et privées, ainsi que de la nécessité d’élaborer des profils multidisciplinaires pour répondre aux défis mondiaux émergents.

Au cours de la cérémonie, 15 étudiants de 5 nationalités différentes qui ont terminé le Master de l’EMUNI en communication interculturelle des affaires et le diplôme euro-méditerranéen de l’entrepreneuriat ont été diplômés. Les deux programmes d’études, ainsi que l’Université d’été EMUNI-OGS sur la croissance bleue, qui se déroule du 18 au 27 juin 2018 à Piran et à Trieste, sont soutenus par l’UpM.

En marge de la Conférence annuelle, d’autres activités ont eu lieu pour célébrer le 10ème anniversaire de l’EMUNI, à savoir le Festival euro-méditerranéen de la science et de la culture, l’exposition de photos Only in the Mediterranean et la présentation du livre The Mediterranean: A Shared Heritage par son auteur, Mohammed Elrazazz, professeur d’art, de culture et de patrimoine méditerranéen qui travaille également pour le Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée

Pour en savoir plus
L’Union pour la Méditerranée (UpM) - Site internet

Également disponible en

L’UE prolonge le financement d’un projet régional dans le domaine de l’énergie

Résultat de recherche d'images pour "Med-TSO est l’Association des Gestionnaires des Réseaux de Transport de l’électricité Méditerranéens (GRT, en anglais TSO)"

La Direction Générale de la Politique Européenne de Voisinage et des Négociations d’Elargissement de la Commission Européenne a signé un nouveau contrat de subvention de 2 ans pour financer le Projet Méditerranéen II de Med-TSO. 

Le projet est la continuation et extension naturelle du premier Projet Méditerranéen, officiellement conclus le 30 Avril dernier.

Le Président de Med-TSO, Moncef Harrabi, a déclaré : «Avec ce nouveau projet, nous continuons dans l’effort de construire un pont de puissance entre les deux rives de la Méditerranée, étant donné qu’il est la clé pour la sécurité et le développement durable des pays de la Méditerranée ».

« Cette subvention est vraiment importante pour Med-TSO : encore une fois, nous avons été reconnus pour la haute valeur de nos activités et pour le rôle remarquable que notre Association est en train de jouer – et que j’espère continuera à jouer davantage dans le futur- dans le contexte énergétique de la Méditerranée et même au-delà. Je désire remercier nos membres pour le travail considérable effectué par les entreprises et pour le soutien continu donné à Med-TSO et à son Secrétariat », a affirmé Angelo Ferrante, Secrétaire Général de Med-TSO.
Les activités du Projet Méditerranéen II ont commencé le 1er Juin 2018 et les premiers évènements déjà programmés sont un atelier sur les scénarios de construction à Istanbul les 27 et 28 Juin et deux réunions techniques les 11 et 12 Juillet à Rome.

Med-TSO est l’Association des Gestionnaires des Réseaux de Transport de l’électricité Méditerranéens (GRT, en anglais TSO) qui exploitent les réseaux de transmission à haute tension de 19 Pays Méditerranéens. Créée le 19 Avril 2012 à Rome, l’association se veut être une plateforme technique en charge de faciliter l’intégration du système électrique méditerranéen et de favoriser la sécurité et le développement socio-économique dans la Région grâce à une coopération multilatérale efficace et une stratégie de développement régional. Les membres de Med-TSO partagent un objectif essentiel, celui de promouvoir la création d’un marché énergétique méditerranéen avec comme prérequis d’assurer son fonctionnement optimal en définissant des méthodologies communes, des règles et des pratiques pour optimiser le fonctionnement des infrastructures existantes et faciliter le développement de nouvelles.

Pour en savoir plus
Med-TSO – Site internet

Également disponible en

L'agence italienne pour la coopération au développement inaugure son nouveau bureau régional à Tunis

Lorenzo Fanara, ambassadeur d'Italie, à l'inauguration des nouveaux bureaux de l'AICS.
Pour son bureau régional, l’agence italienne pour la coopération au développement (AICS) a choisi la Tunisie, vantant la proximité entre le peuple tunisien et le peuple italien, qui partagent de fortes racines culturelles, économiques, et même culinaires.

Depuis des millénaires, l’histoire des deux pays est liée: qu’il s’agisse des rivalités entre Carthage et Rome, de l’influence de Roger II de Sicile ou de la ville sicilienne dont vient l’actuel ambassadeur d’Italie, qui aurait été construite par des Tunisiens.

Ainsi, l’Italie a vu la Tunisie comme destination privilégiée, et l’ambassadeur Lorenzo Fanara a exprimé au cours de la soirée d’inauguration sa volonté de construire des projets communs et de les réaliser en partenariat avec les Tunisiens et avec le ministère du développement et de la coopération internationale.

L’Italie a spécifié son soutien au processus démocratique et à la décentralisation, finançant la construction de 31 des 86 nouvelles mairies.

En plus de son soutien à la démocratie, l’AICS s’est fixé deux autres objectifs: le soutien aux petites et moyennes entreprises, en mettant en place des crédits à des taux inférieurs à l’inflation, et l’aide à l’éducation, via la construction d’écoles et la création de cantines pour les élèves.

Depuis les années 1980, l’AICS a été présente en Tunisie dans toutes ses régions, dans la capitale comme à Sfax, Tabarka, Tataouine ou encore Tozeur.

Au total entre 2017 et 2020, l’Italie fournira plus de 360 millions d’euros à son partenaire et voisin tunisien.

Par Julie Boulet - Source de l'article Huffpostmaghreb

La Banque européenne d’Investissement met en avant l’Initiative Résilience Economique à la Conférence MED 2018

EIB MED Conference 2018
La Banque européenne d’Investissement (BEI) organise la conférence MED 2018 qui se tiendra le 2 juillet à Amman en Jordanie, et qui réunira des dirigeants et des experts dans le bassin méditerranéen pour examiner ce qui fonctionne et les domaines dans lesquels les investisseurs peuvent exercer un impact

Elle mettra en particulier l’accent sur deux des besoins les plus essentiels : l’eau et l’emploi.

Après la présentation d’une vue d’ensemble de la situation macroéconomique dans la région méditerranéenne, les discussions porteront sur la manière dont l’initiative Résilience économique (IRE) contribue à renforcer la capacité des économies à absorber les chocs et à répondre aux crises tout en maintenant une croissance solide.

Les sessions mettront en avant la panoplie de produits disponibles au titre de l’IRE (notamment les prêts aux PME et aux ETI, l’assistance technique, la microfinance, les fonds propres et les prêts d’amorçage-investissement), mais donneront également l’occasion aux promoteurs de projets de partager leurs expériences de collaboration avec la BEI dans le cadre de l’IRE.

Une partie consacrée aux rencontres entre entreprises clôturera la conférence et permettra aux participants et aux promoteurs de rencontrer les représentants de la Banque, de présenter concrètement leurs cas et d’apprendre comment l’IRE pourrait soutenir leurs projets.

La conférence s’adresse aux Chefs d’entreprise, décideurs, représentants d’État, organisations et institutions financières nationales et internationales, jeunes pousses, établissements de microfinance, centres de recherche, universités, chambres de commerce et associations professionnelles. Pour participer, les personnes intéressées devront s’inscrire en ligne.

Pour en savoir plus
Banque Européenne d’Investissement (BEI) – Site internet

Également disponible en

La mission de police de l’UE en Palestine inaugure un nouveau quartier général à Ramallah

New EUPOL COPPS headquarters in Ramallah

La mission de police de l’UE pour les territoires palestiniens (EUPOL COPPS) a inauguré son nouveau quartier général la semaine dernière. Celui-ci occupe deux étages dans le bâtiment Abraj à Ramallah, dans les territoires palestiniens occupés.

« Ce nouveau quartier général réunit enfin toutes nos sections sous un même toit et renforce notre approche "une mission, une équipe". Les locaux offrent de meilleures conditions de travail pour les membres de la mission et de meilleures installations pour les ateliers et les formations [...] », a déclaré le chef de la mission, Kauko Aaltomaa.

« Cette initiative soulignera également l’engagement de l’Union européenne à maintenir sa présence en Cisjordanie et à rester un partenaire inébranlable des institutions palestiniennes de police et de justice pénale, à continuer à soutenir l’application de la loi et l’État de droit et à poursuivre notre amitié avec le peuple palestinien », a affirmé M. Aaltomaa.

101 membres de la Mission travaillent dans le nouveau quartier général et un autre membre occupe une fonction d’appui à Bruxelles. Le personnel de la Mission comprend 58 membres de la Mission internationale (représentant 20 États membres de l’UE et le Canada) et 44 membres de la Mission nationale (palestinienne). 29 % des effectifs sont des femmes.

EUPOL COPPS, qui a débuté ses opérations en Palestine le 1er janvier 2006, soutient l’Autorité palestinienne dans la mise en place de dispositifs de police durables et efficaces en Palestine et fournit des conseils sur les aspects liés à la justice pénale et à l’État de droit sous contrôle palestinien, conformément aux meilleures normes internationales.

Pour en savoir plus
EUPOL COPPS - Site internet

Également disponible en

Des journalistes méditerranéens au contact des techniques de la pêche durable en Sicile

Résultat de recherche d'images pour "Des journalistes méditerranéens au contact des techniques de la pêche durable en Sicile"

La pêche durable, ses techniques, ses adeptes dans les îles Egades en Sicile (Italie) sont au centre du voyage de presse qu’organise le Fonds mondial pour la nature (wwf) au profit d’un groupe de journalistes méditerranéens, les 26 et 27 juin 2018, pour faire connaître sa nouvelle expérience en matière d’implication des populations locales dans la gestion de l’environnement.

C’est dans la réserve maritime des îles Egades au large de Trapani que le Fonds mène un projet pilote de pêche durable, à laquelle sont associés les pêcheurs.

Etendue sur une superficie de 53.992 hectares, la zone de protection marine (AMP) des îles Egadi est la plus grande réserve marine de la Méditerranée. La zone située sur la côte nord-ouest de la Sicile, comprend les îles de Favignana, Levanzo et Marettimo et d’autres îlots. Elle est considérée comme étant “les poumons de la Méditerranée”, selon le WWF.

Ses profondeurs abritent “une construction organique formée par le chevauchement des coquilles de mollusques unique en Méditerranée et de nombreuses grottes submergées et semi-submergées”. Des espèces animales protégées y ont élu domicile, dont le phoque moine extrêmement rare, symbole de la Méditerranée, la tortue Caretta caretta, de grands dauphins et cachalots et quelques espèces de requins outre une importante colonie de pétrels, un oiseau marin endémique de la Méditerranée.

Source de l'article Webmanagercenter

L’UE protège les droits des enfants migrants au Maroc

Hijra wa Himaya

A l’occasion de la tenue au Maroc du Forum Global sur la Migration et le Développement qui se tient à Agadir, le Ministère délégué chargé des Marocains Résidents à l’Etranger et des Affaires de la Migration, l’Union européenne au Maroc et l’UNICEF, ont présenté le 21 juin à Agadir Hijra wa Himaya, un nouveau projet qui a pour objectif d’assurer aux enfants migrants au Maroc un meilleur accès à leurs droits

Les enfants migrants au Maroc représentent environ 10% de la population migrante, dont 35% sont des filles.

2.000 enfants migrants accompagnés et non accompagnés, y compris les enfants victimes de traite, vont ainsi bénéficier de services qui seront renforcés, en particulier dans les régions de l’Oriental et Tanger - Tétouan - Al Hoceima. 

Hijra wa Himaya bénéficiera également aux professionnels des différents secteurs partenaires, dont les assistants sociaux, les professionnels de santé, les enseignants, les agents de sûreté, les professionnels de la justice et les acteurs de la société civile, avec des activités de renforcement de capacité.

Un budget total de 2,4 millions d’euros a été alloué pour Hijra wa Himaya qui couvre la période 2018-2021. L’Union européenne y contribue à hauteur d’environ 1,8 millions d’euros.

Pour en savoir plus

Également disponible en