Translate

dimanche 1 septembre 2019

Une nouvelle géopolitique en Méditerranée ?

Des migrants arrivent dans la ville portuaire de Rosette, en Egypte
Des migrants arrivent dans la ville portuaire de Rosette, en Egypte 
Comment penser les rapports géopolitiques dans 18 ans, en particulier en Méditerranée ? Les inconnues sont nombreuses : le conflit israélo-palestinien sera-t-il toujours un enjeu majeur pour penser la région ? 

Après les printemps arabes et un retour réactionnaire, quelle place pour les sociétés civiles en Syrie, en Tunisie, et en Egypte ? La Russie et la Chine seront-elles devenus des acteurs majeurs de la géopolitique de la région au détriment des Etats-Unis ? Comment l’Europe peut elle réinventer ses rapports avec les pays méditerranéens, au-delà, ou avec la question migratoire ? Enfin quelle place pour la diplomatie dans un monde toujours plus fragmenté ? Avec Michel Duclos, diplomate, ancien Ambassadeur, conseiller spécial de l’Institut Montaigne, auteur de _La Longue nuit syrienne, des années de diplomatie impuissante (é_ditions de l’observatoire, 2019), et Marion Messador, directrice ajointe du Groupe d’Etudes Géopolitiques de l’ENS en charge de la Méditerranée. Les perspectives démographiques vont peu à peu transformer la Méditerranée en "lac de passage" : 
Le Maghreb va connaître un vieillissement démographique, tout comme l'Europe. (...) Le Maghreb n'est plus tellement un lieu de départ, mais un lieu de transit. Les politiques d'intégration sont bénéfiques pour le territoire. Il y a des opportunités derrière ces mouvements. Marion Messador
La juxtaposition d'un Maghreb en croissance démographique et d'une Europe en décroissance peut être l'occasion d'un contrat positif. L'oeuvre des politiques est de favoriser ce contrat. Il y a un pays où c'est plus difficile, c'est l'Egypte. Il y a des facteurs écologiques qui sont effrayants : les zones cultivables deviennent de plus en plus restreintes. Michel Duclos
La Chine sera un pays incontournable dans 18 ans. La Chine est présente en Afrique et en Europe. On en a beaucoup parlé dans les médias européens, on a évoqué le projet des "nouvelles routes de la soie", le grand projet de Xi Jinping, à l'échelle mondiale, auquel l'Europe commence timidement à répondre. La Chine est déjà très présente dans les ports méditerranéens. Marion Messador 
L'autre enjeu politique important est la cyberguerre. Des pays comme la Chine, Israël ou la Russie sont à la pointe dans ce domaine. Qu'en sera-t-il dans 18 ans ? 
Les Etats-Unis et la Russie ont déjà un temps d'avance, et juste derrière, il y a déjà des pays comme l'Iran et Israël. Michel Duclos
Par Michel Duclos (ancien ambassadeur de France en Syrie, conseiller spécial à l’Institut Montaigne, auteur de « La longue nuit syrienne » L’Observatoire, 2019). Source de l'article France Culture

Aucun commentaire: