Translate

mardi 5 janvier 2010

Rapport du FEMISE : bonne résilience des partenaires méditerranéens face à la crise

Le rapport publié par le projet FEMISE, financé par l’Union européenne, explique au sujet des pays partenaires méditerranéens, que « leur résilience paraît bonne » face à la crise financière et économique mondiale, « en tout cas sensiblement meilleure que celle que l’on peut observer dans les pays industrialisés et les pays émergents. »
Ce rapport, intitulé « 2008/9 - Les Pays partenaires méditerranéens face à la crise » nous met néanmoins en garde : « Il reste qu’ils seront probablement touchés plus tardivement, mais significativement. Mais pas de la même façon. La crise transitera pour l’essentiel par des effets revenus liés à la baisse de la demande externe, aux difficultés d’emploi des travailleurs émigrés et à leurs effets sur les transferts, aux flux touristiques et à la diminution des investissements directs. »
Mais sur le plan financier, le rapport prévoit que, compte tenu de leur relativement faible ouverture aux services, à la non convertibilité du compte de capital, à l’existence de taux de change semi-fixes, « le danger d’un désinvestissement massif des banques étrangères (tel que l’on peut l’observer dans les pays de l’Est) et de sorties massives de capitaux semble peu probable. »
La première partie de ce rapport, qui fait 213 pages, donne un aperçu général de la crise. Elle comporte trois chapitres :
•Le premier chapitre tente de déterminer la façon dont la crise internationale va toucher les pays méditerranéens, en relevant les éléments inédits.
•Le deuxième chapitre présente le système d’interdépendance qui lie les pays méditerranéens au reste du monde, en particulier à l’Europe, via les échanges de marchandises et de services, les investissements directs et les divers transferts.
•Le troisième chapitre est consacré à l’état des lieux actuel des politiques sociales mises en place dans les pays méditerranéens, politiques qui vont jouer un rôle décisif dans un contexte où la population de ces pays est déjà fortement touchée par le chômage et le sous-emploi.
La deuxième partie présente la situation actuelle des économies du Sud méditerranéen concernées, pays par pays.
Le FEMISE est un projet financé par l’UE qui entend contribuer au renforcement du dialogue sur les questions économiques et financières du partenariat euro-méditerranéen, dans le cadre de la politique européenne de voisinage et de l’Union pour la Méditerranée.Plus précisément, le projet cherche à améliorer la connaissance des enjeux prioritaires dans les domaines économiques et sociaux et de leurs répercussions sur leurs partenaires méditerranéens dans le cadre de la mise en œuvre des accords d'associations et des plans d'action avec l'UE.

Par ENPI-InfoCentre - le 5 janvier 2010

Aucun commentaire: