Translate

lundi 19 avril 2010

L’innovation, priorité émergente du développement économique en Méditerranée

Communication de la Commission européenne du 16.04.10 - Coopération et Europe / Développement économique et emploi / Innovation, TIC et recherche
« Je suis très heureux d’être à Marseille aujourd’hui, à la Villa Valmer qui abrite désormais les locaux du Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée (CMI). Acteur majeur de réflexion pour la modernisation des politiques publiques dans l’espace méditerranéen, le CMI agit comme un accélérateur du développement et de l’intégration économique pour les pays partenaires de la Méditerranée. L’innovation est d’ores et déjà son fer de lance, l’illustration de sa capacité partenariale et de sa force d’action » : Philippe de Fontaine Vive, Co-Président du Conseil Stratégique du CMI, Vice-Président de la BEI.
L’innovation, priorité émergente du développement économique en Méditerranée. Tel était le thème de la conférence qui s'est tenu le vendredi 16 avril 2010 à la Villa Valmer de Marseille, lieu de résidence du Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée. La conférence était présidée par Philippe de Fontaine Vive, Co-Président du Conseil Stratégique du Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée (CMI) et Vice-Président de la BEI, en présence de l’équipe managériale du CMI, notamment de son directeur Mats Karlsson, et des membres partenaires du Centre.
L’innovation s’impose comme une priorité de développement pour les pays partenaires méditerranéens, permettant concrètement une intégration plus grande des économies nationales au sein de l’ensemble méditerranéen tout en accélérant la mise à niveau des entreprises et des organismes de formation pour une meilleure compétitivité internationale. Forte de ce constat, la BEI a placé l’innovation en tête des axes prioritaires d’action de la FEMIP.
Elle y a consacré plus de 300 millions d’euros de prêts depuis 2002, avec le soutien à des projets d’envergure tels que, en Tunisie, la création de cinq technopoles spécialisés ou encore la constitution du premier réseau de « Business Angels » pour encourager les entreprises innovantes. C’est pour soutenir cette politique de la FEMIP que la BEI a placé le développement de l’innovation au premier plan des activités du CMI. Elle a ainsi consacré à ce thème la 7ème conférence FEMIP qui s’est tenue à Tunis le 15 mars 2010. Les conclusions de cette conférence ont appelé à la constitution d’un espace euro-méditerranéen pour l’innovation et à la mutualisation des expériences et compétences dans le domaine de l’économie de la connaissance.
La présentation en avant-première du « Guidebook » sur les technopoles en Méditerranée à cette conférence était le fruit d’une collaboration réussie entre la BEI, la Banque Mondiale, Médibtikar et la Ville de Marseille, ce guide a pour objectif concret d’aider les décideurs à planifier et gérer un technopôle afin que celui-ci devienne un atout majeur d’attractivité et de viabilité économique des pays, en minimisant notamment les coûts liés aux contraintes institutionnalisées qui ont précédemment été un frein à la collaboration des acteurs économiques.
Ce guide est un outil unique et novateur, pièce maîtresse du rôle prédominant qu’est appelée à jouer l’innovation en Méditerranée. Une innovation qui rime désormais avec intégration comme l'a souligné à la fin de la conférence le Vice-Président de la BEI : « Je suis convaincu qu’à travers son action d’intégration économique unique en son genre, le Centre de Marseille saura faire progresser notre réflexion commune et poser les jalons d’une véritable stratégie pour l’innovation en Méditerranée. La BEI continuera à mettre l’ensemble de ses instruments au service des pays partenaires, agissant de concert avec le Centre de Marseille dans l’objectif d’améliorer les conditions de vie des populations méditerranéennes. »
Par Secteurpublic.fr - le 19 avril 2010

.

Aucun commentaire: