Translate

dimanche 2 février 2014

Conseil Méditerranée: 10 Marocains certifiés experts confiance

Le réseau d’échange et de coopération des experts-comptables, des avocats et des banques en Finances Conseil Méditerranée (FCM) a procédé, jeudi 23 janvier, à une remise de diplômes à 10 nouveaux collaborateurs marocains. 

experts-comptables Finances Méditerranée Maroc C’est d’une certification «expert confiance» qu’il s’agit. Basé à Marseille, ce réseau réunit des acteurs des deux rives de la Méditerranée et met ses atouts au service des PME.
Dans le cadre de l’Euromed@Technopark Business Roadshow Maroc 2014, tenu les mercredi 22 et jeudi 23 janvier au Technopark de Casablanca, FCM a organisé plusieurs échanges avec des professionnels du droit, de l’expertise comptable, du conseil et de la finance. Etant l’une des manifestations B to B qui réunissent une importante palette d’investisseurs et d’entrepreneurs des deux rives de la Méditerranée, cet évènement a été l’occasion pour FCM de remettre son diplôme à 10 nouveaux experts confiance marocains.
FCM, qui en est à sa troisième mission au Maroc, a réussi à  tisser depuis 2009 un réseau d’une vingtaine d’experts confiance. 
«Ces collaborateurs connaissent parfaitement les règles et les arcanes de leur pays. Ils joueront un rôle important dans l’assistance des investisseurs français au Maroc et marocains en France», explique Christian Apothéloz, délégué général de FCM. Il s’agirait en effet d’un partenariat gagnant-gagnant qui permettrait à la fois de promouvoir les deux destinations et de sécuriser l’implantation des PME.

La même source note qu’aujourd’hui qu’«une entreprise sur deux, de Marseille et Provence Alpes Côte d’Azur, qui fait un premier geste à l’export renonce par la suite pour des raisons administratives, juridiques et financières. Souvent pour de petits problèmes pratiques qui vont gripper la machine et décourager l’entrepreneur. Le réseau d’experts confiance de FCM est un des moyens pour les entrepreneurs de sécuriser leurs projets de développement au Maroc, via un accompagnement pratique et concret. Pour aller vers de grands projets, comme des co-localisations, il faut réussir la première vente, aussi modeste soit-elle».

Source de l'article Aujourd'hui Maroc

Aucun commentaire: