Translate

dimanche 4 octobre 2009

Méditerranée - Maghreb des films à partir du 7 Octobre 2009

Grâce à la qualité des films proposés en février ainsi qu’à la présence importante et active des réalisateurs et du public, Coup de soleil et « Les 3 Luxembourg » ont construit, dans la continuité, une version du Maghreb des films sur une plus longue période (deux semaines) et avec un réseau plus étendu de neuf salles participantes dont quatre en régions et cinq en Ile-de-France.
Le Maghreb des films veut faire connaître davantage le cinéma maghrébin encore insuffisamment reconnu et apprécié en France, eu égard à l’impact du Maghreb sur la vie économique et sociale française.Cette manifestation vise donc à faire découvrir à un large public le patrimoine des films du Maghreb, ses auteurs les plus talentueux, et tout ce qui porte sur l’histoire et les problématiques qu'affrontent les sociétés maghrébines ou issues du Maghreb, où qu’elles se trouvent.
Au total, 9 salles de cinéma participent à l’événement. On y retrouve la plupart des cinémas de février, Les 3 Luxembourg à Paris, Le Jacques-Prévert à Gonesse et Le Jean-Vigo à Gennevilliers ; deux nouvelles salles de la banlieue parisienne s’associent cet automne à l’évènement: Le Ciné-104 à Pantin et Le Cinéma du Palais à Créteil. La grande nouveauté d’octobre est l’extension du réseau de salles à 2 autres régions : Rhône-Alpes avec Les Amphis à Vaulx-en-Velin et Le Comoedia à Lyon, ainsi que le Nord-Pas-de-Calais, avec deux salles.Isabelle Adjani, Yamina Benguigui et Serge Moati rejoignent le comité de parrainage.
Le programme proposé par Mouloud Mimoun et Gérard Vaugeois comptera plus de 20 films, et notamment:
- une sélection de films récents et inédits ainsi qu’un hommage à Noureddine Saïl
- une rétrospective consacrée à Nouri Bouzid, le réalisateur tunisien, à l’occasion de la sortie de son dernier film Making of le 28 octobre (entre autres Tanit d’or aux Journées cinématographiques de Carthage en 2006).
- des films sur les musiques du Maghreb, arabo-andalouses et orientales, parmi lesquels Trésor de scopitones arabes et Les Crooners de la Casbah de Michèle Colléry, Essyad, musicien de Mustapha Hasnaoui, L’Étoile filante de Radhia Zouiouèche, Le Blues de l’Orient de Florence Strauss, Lounès Matoub, la voix d’un peuple de Youcef Lalami, Les Fils de Bilal de Sébastien Pin et Julien Raout…
- l’intégrale Zangro avec À part ça tout va bien (6 courts-métrages), mais également les 8 épisodes de sa nouvelle websérie Islam School Welkoum et son téléfilm en 3 parties diffusé sur Canal + En attendant demain (3 x 26 mn).
- un des volets de la célèbre saga algérienne : Les Vacances de l’Inspecteur Tahar de Moussa Haddad (1972).
Et toujours, des débats en présence des équipes des films, des rencontres et des tables rondes.
Contact presse:
Garance Cahoreau-Gallier / garancecg@gmail.com / 06.45.81.88.82

Aucun commentaire: