Translate

jeudi 4 mars 2010

La coopération industrielle euro-méditerranéenne à l’honneur

Le Groupe de travail sur la coopération industrielle euro-méditerranéenne s’est réuni à Bruxelles pour faire le point sur l'état d'avancement de la mise en œuvre de son plan de travail 2009-2010 et pour planifier les prochaines étapes.
«Une ambiance constructive a prévalu durant toute la réunion, beaucoup d’informations ont été échangées et des décisions ont été prises concernant la poursuite des activités dans les six secteurs inclus dans le programme de travail», indique le rapport final de la réunion.
Parmi les décisions relatives à ces six domaines, retenons :
1. Charte euro-méditerranéenne pour l’entreprise : les coordinateurs de la charte consulteront les parties prenantes nationales et décideront conjointement si le moment est venu de modifier la charte. Ils expérimenteront également de nouvelles approches et outils et poursuivront les échanges d’information et de bonnes pratiques entre eux et avec l’UE.
2. Promotion des investissements : les participants ont accueilli favorablement les informations de la Banque européenne d’investissement sur leurs activités. Ils ont également exprimé leur satisfaction concernant le programme régional Invest in Med destiné à promouvoir l'investissement et ont demandé le lancement d'un programme régional « Trade in Med » basé sur ce modèle.
3. Accès au marché : les participants ont regretté que la zone de libre-échange ne soit pas encore réalisée. Ils ont été informés des résultats de la dernière réunion ministérielle sur le commerce et ont insisté sur la nécessité de maximaliser la coordination.
4. Innovation : les participants ont félicité le programme régional Medibtikar pour ses réalisations. Ils ont exprimé leur intérêt pour le projet français visant à développer un répertoire des compétences relatives aux TIC dans les pays MED, basé sur le modèle européen.
5. Textiles et confection : les participants ont échangé points de vue et idées sur les activités futures à organiser dans le cadre du dialogue sur l’avenir du secteur, dans des domaines tels que le dialogue social, l’innovation et l’étiquetage.
6. Développement industriel durable : les participants ont confirmé leur volonté de renforcer la dimension « verte » de la charte. Ils ont demandé à la Commission de préciser sa proposition d’améliorer la capacité du secteur privé dans le domaine de la réduction des émissions.
La réunion a rassemblé des délégués de tous les pays partenaires méditerranéens, des États membres de l’UE ainsi que certains autres membres impliqués dans l’Union pour la Méditerranéen. Le secteur privé et public, ainsi que des associations professionnelles, des organisations internationales et des projets étaient également représentés. La Commission européenne était représentée par la direction générale des entreprises et de l’industrie; la direction générale des relations extérieures; la direction générale du commerce et la direction des affaires économiques et financières, ainsi que par l'Office de coopération EuropeAid
Réunion du Groupe de travail sur la coopération industrielle euro-méditerranéenne – rapport final :
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/international/files/2010_02_10_11_final_report_fr.pdf

.

Aucun commentaire: