Translate

jeudi 25 mars 2010

Méditerranée - Manumed redonne vie à d’anciens manuscrits grâce à une bibliothèque virtuelle.

Le projet Manumed, financé par l’UE, développe actuellement une plateforme virtuelle pour permettre au public d'accéder à une collection de documents et de manuscrits rares. Il vise également à sensibiliser le grand public au riche patrimoine écrit et linguistique de la région méditerranéenne.
Dans son dernier bulletin d’information, le projet Manumed, réalisé dans le cadre du programme Euromed Heritage IV, a mis en avant les « résultats encourageants » des activités mises en place l’année dernière.
« L'accès aux collections et aux documents est un élément essentiel de la mise en valeur du patrimoine. En effet, il n'est pas possible de conserver pour conserver, sans permettre aux citoyens d'avoir accès aux documents. Le projet Manumed a donc développé une plateforme virtuelle qui servira à diffuser et valoriser le patrimoine écrit et linguistique de la Méditerranée ».
Au cours de l’année dernière, le projet a organisé un certain nombre de formations et d’ateliers pour le personnel des bibliothèques et des archives. Il a également monté trois expositions et participé à la publication de trois livres.
Autre initiative mentionnée dans le bulletin d’information : le projet Manumed donne la possibilité à chaque citoyen issu de pays européens ou méditerranéens de parrainer la conservation d'un manuscrit, et de pouvoir ainsi soutenir un projet de restauration, de conditionnement, de numérisation dudit manuscrit.
Le projet MANUMED entend participer à la préservation de la diversité du patrimoine écrit et de son corollaire, le patrimoine immatériel des langues. Ce projet a pour priorité la formation autour du patrimoine culturel, en impliquant surtout les jeunes dans le développement de solutions modernes, en accordant plus d’attention aux langues nationales et minoritaires de la zone et en soutenant les artisans qui utilisent des techniques ancestrales au service du manuscrit.
Financé par l’UE à hauteur de 17 millions d’euros, EuroMed Heritage IV contribue à l’échange d’expériences en rapport avec le patrimoine culturel, crée des réseaux et promeut la coopération avec les pays partenaires de la Méditerranée. Il s’emploie à amener les populations locales à s’approprier leur patrimoine culturel et à favoriser l’accès à l’éducation et à la connaissance du patrimoine culturel. Il soutient un cadre pour l’échange d’expériences, des canaux pour la diffusion des meilleures pratiques ainsi que de nouvelles perspectives pour le développement d’un environnement culturel institutionnel.
Par ENPI Info Centre - le 24 mars 2010
.

Aucun commentaire: