Translate

mercredi 14 février 2018

Egypte : 43 milliards de dollars investis en 10 ans par le Royaume-Uni

Siège de Vodafone Egypt

Une délégation composée de 33 entreprises du Royaume-Uni effectue actuellement une mission commerciale en Egypte, qui devrait durer cinq jours. Un accord visant à promouvoir le partenariat commercial entre les deux pays est en négociation.

A en croire l’ambassadeur du Royaume-Uni, Sir Jeffrey Donaldson, l’Egypte reste une région d’importance primordiale pour son pays. En effet, une visite d’envergure est en ce moment même effectuée par une délégation de 33 entreprises britanniques, dans le cadre d’une mission commerciale exceptionnelle. Les firmes en question sont affiliées à la prestigieuse Scottish Development International, une agence de promotion des investissements.

Par ailleurs, Sir Jeffrey Donaldson n’a pas manqué de souligner, lors d’une conférence de presse, que les investissements britanniques en Egypte ont dépassé les 43 milliards de dollars durant les 10 dernières années.

Même si les liens historiques entre les deux pays permettent une intégration économique plus facile pour les entreprises du Royaume-Uni, les britanniques cherchent à amplifier le rapport de partenariat avec l’Egypte pour contrecarrer les offensives de ses nombreux concurrents (Chine, Etats-Unis, pays du Golfe, UE). En période de Brexit, c’est également la mission que s’est fixée la Chambre de commerce egypto-britannique en s’alliant à la Chine, pour accroître la présence économique anglaise en Afrique.

Selon le président de l’institution commune au deux pays, Ali Aissa, "cette volonté de bâtir une telle alliance se justifie par la nécessité pour le pays de compenser les effets de sa sortie de l’Union européenne." 

Il existe à ce jour environ 1350 entreprises britanniques établies en Egypte, opérant dans des secteurs tels que l’Energie (BP), les infrastructures (CDC group), le tourisme (Thomas Cook), les communications (Vodafone), le textile ou la technologie.

Par Kheireddine Batache - Source de l'article Econewsmed

Aucun commentaire: