Translate

samedi 3 février 2018

La BERD soutient fortement les économies du sud et de l’est de la Méditerranée en 2017

EU Neighbours South

La BERD a continué d’apporter un soutien solide aux économies du sud et de l’est de la Méditerranée (SEMED) en 2017, avec des investissements dans 60 projets représentant plus de 2,1 milliards d’euros. 

Des investissements ont été réalisés dans les secteurs de l’énergie et des énergies renouvelables, ainsi que dans les infrastructures, l’agro-industrie et les petites et moyennes entreprises (PME).

L’investissement total de la BERD dans les quatre pays SEMED que sont l’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie depuis 2012, année où la Banque a commencé ses opérations dans la région, s’élève maintenant à plus de 6,5 milliards d’euros en faveur de 169 projets. Soixante-douze pour cent de ce financement provient du secteur privé.

L’année 2017 a été une année record pour la Tunisie et pour l’Égypte, qui est désormais le deuxième pays d’opérations de la BERD en termes de volume d’investissement, avec à ce jour un total de plus de 3,4 milliards d’euros.

La région bénéficie également d’un solide soutien de donateurs, notamment de l’Union européenne, du Compte multi-bailleurs SEMED de la BERD, du Fonds vert pour le climat, du Mécanisme mondial de financement concessionnel, du Fonds de transition de la région MENAet d’autres donateurs bilatéraux et multilatéraux.

Janet Heckman, directrice générale de la BERD pour la région SEMED, a déclaré : « Conformément à l’approche de la Banque en matière de transition vers une économie verte, l’année 2017 a été marquée par notre rôle important dans le développement du programme d’énergie renouvelable en Égypte et de nos projets dans le cadre de la réponse à la crise des réfugiés en Jordanie. Ciblant des secteurs clés de l’économie, les investissements de la Banque ont été accompagnés d’une assistance technique et d’un appui à la réforme des politiques visant à améliorer l’environnement des entreprises et à attirer davantage d’investisseurs du secteur privé dans la région ».

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: