Translate

samedi 24 février 2018

Federica Mogherini reçoit le ministre des Affaires Etrangères tunisien à Bruxelles

EU Neighbours South

La Haute Représentante/Vice-Présidente Federica Mogherini a reçu aujourd'hui à Bruxelles M. Khemaies Jhinaoui, Ministre des Affaires étrangères de la République tunisienne. 

"Nous avons souhaité nous voir aujourd'hui car nous considérons que 2018 ne doit pas être, ne peut pas être, une année comme les autres dans nos relations bilatérales", a-t-elle déclaré lors du point presse qui a suivi la réunion.

La Haute Représentante a confirmé l'importance pour l'Union européenne de soutenir la Tunisie. "Nous avons pu établir au cours des dernières années et surtout, suite au lancement de notre partenariat privilégié en 2012, une relation stratégique qui concerne un grand nombre de domaines. La stabilité de la Tunisie et la pleine réalisation de sa transition démocratique sont des intérêts prioritaires pour l'Union européenne et je veux confirmer au Ministre et à la Tunisie que nous serons toujours aux côtés de la Tunisie. C'est pour nous non seulement un signe d'amitié mais aussi dans l'intérêt de l'Union européenne et de tous les Européens d'investir dans la Tunisie, dans les Tunisiens et de faire en sorte que la transition démocratique du pays connaisse le succès qu'elle mérite."

Mogherini a souligné la place qu'accorde l'Union européenne au soutien de la jeunesse tunisienne à travers différents programmes et instruments. "Nous voulons agir ensemble – Tunisie et Union européenne - pour apporter des réponses concrètes aux attentes du peuple tunisien, et notamment des jeunes… Je pense tout d'abord à la mise en œuvre du Partenariat pour la jeunesse UE-Tunisie, avec l'augmentation du nombre de bourses d'échange "Erasmus+" et nos projets pour améliorer la formation professionnelle. Nous allons également poursuivre les négociations des accords sur les questions migratoires et de mobilité. Nous sommes aussi prêts à ouvrir une réflexion sur des initiatives concrètes et immédiates comme le soutien à l'innovation et à la création de start-ups."

L'Union européenne souhaite également soutenir d'avantage la Tunisie dans sa transition économique. "Nous souhaitons devenir le premier partenaire de la Tunisie dans la transition économique et mettre en œuvre un véritable "partenariat pour la croissance" entre l'Union européenne et la Tunisie. Cela inclut la mise en œuvre d'initiatives capables d'aider la Tunisie à relever le défi de l'ouverture et de la transformation de son économie. Je pense par exemple à l'Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) et les mesures qui vont avec, à l'accord "Ciel ouvert", mais également aux nombreuses actions de soutien à l'emploi des jeunes."

L'Union européenne et la Tunisie tiendrons leur Conseil d'Association –le dialogue politique annuel – en Mai prochain. La réunion sera l'occasion de "définir les priorités de notre partenariat privilégié pour la période 2018-2020 et surtout de travailler sur des projets concrets pour soutenir la Tunisie et les Tunisiens, et les jeunes Tunisiens particulièrement," a précisé la Haute Représentante.

Pour en savoir plus
Délégation de l’UE en Tunisie – Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: