Translate

dimanche 10 février 2019

L’UpM à la COP24 : les initiatives de lutte contre le changement climatique en Méditerranée ont besoin de politiques fondées sur la science


UfM à la COP24: les initiatives de lutte contre le changement climatique en Méditerranée ont besoin de politiques fondées sur la science

Le Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée (UpM), a participé activement à la COP24 en Pologne, où il a présenté deux études sur l’impact du changement climatique et sur l’état de la situation en matière de financement climatique dans la région.

Un appel à l’action pour un agenda méditerranéen commun sur le climat est crucial. Des décisions politiques sont urgentes afin d’atténuer les risques environnementaux et envisager des options d’adaptation. Pourtant, le manque d’informations adéquates retarde le processus – en particulier pour les sociétés les plus vulnérables du sud de la Méditerranée, où ils existent moins de systèmes d’observations systématiques, de projections et de modèles scientifiques d’évaluation des impacts.

Consciente de ce défi, l’Union pour la Méditerranée soutient un effort régional spécifique visant à synthétiser les connaissances scientifiques existantes dans toutes les disciplines dans le but de fournir une meilleure compréhension des multiples risques. Cette étude est entreprise par le Réseau d’experts méditerranéens sur le changement climatique et environnemental (MedECC).

Une autre étude régionale commandée par l’UpM sur le financement public international de la lutte contre le changement climatique souligne que le sud et l’est de la Méditerranée ont reçu en 2016 un montant annuel d’environ 8,3 milliards USD pour le financement de la lutte contre le changement climatique. 

Cela représente 13% du financement mondial pour l’action pour le climat. Les principaux pays bénéficiaires des flux de financement dans la région méditerranéenne sont actuellement la Turquie (38%), l’Égypte (22%), le Maroc (12%) et la Jordanie (12%). Les projets d’atténuation constituent la majorité des fonds obtenus (transport et production d’énergie).

Pour en savoir plus
L’Union pour la Méditerranée (UpM) - Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: