Translate

dimanche 14 décembre 2008

Vers la création d'une communauté financière méditerranéenne

Le comité de pilotage de l'initiative initiée par le Groupe Caisse d'Epargne (France), visant à créer un consortium des banques méditerranéennes, s'est réuni pour la troisième fois début décembre.
Ce nouveau rendez-vous s'inscrit dans le processus de création d'une communauté des établissements financiers méditerranéens, lancé en juillet 2008 sous l'égide du Groupe Caisse d'Epargne. Un mémorandum en ce sens avait alors été paraphé par dix banques des deux rives à savoir la Confédération Nationale des Caisses d'Epargne Espagnoles (Espagne), la Bank of Alexandria (Egypte), le Groupe Caisse d'Epargne (France), Intesa Sanpaolo (Italie), Al Amana, Attijariwafa Bank, le Crédit Immobilier et Hôtelier (Maroc), la Banque Internationale Arabe de Tunisie, la Banque Tuniso-Koweitienne, auxquelles il faut ajouter la Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Agence française de développement (AFD).
Chacun des cinq groupes de travail réunis à Tunis devait élaborer des propositions concrètes pour aller de l'avant dans les domaines suivants : transferts, comptes de dépôts et produits d'épargne, produits de crédit, d'immobilier, d'assurance, de services, financement des entreprises, et financement d'infrastructures et de projets.
Ces propositions devraient être rendues publiques dans les semaines à venir et serviront de base aux travaux de la conférence des présidents qui doit se réunir à Paris en janvier 2009. Leur concrétisation pourrait s'intégrer aux chantiers de l'Union pour la Méditerranée.Il faut dire que le paysage financier dans la rive sud de Méditerranée intéresse fortement la communauté bancaire européenne et ce n'est pas la première fois que les PME de la rive Sud de la Méditerranée intéressent les institutions financières européennes.
Un accord a été signé le 06 mars dernier entre l'IFC, la Banque européenne d'investissement et la Caisse d'épargne pour investir dans AlterMed, un fonds de capital investissement. La participation de l'IFC dans le fonds AlterMed est d'un montant qui s'élève à 75 millions d'euros au total.
Cependant, AlterMed contribue à développer des champions régionaux dans des secteurs d'activité à forte croissance. Ce fonds accompagnera les petites et moyennes entreprises en constituant un portefeuille diversifié d'entreprises industrielles et commerciales appartenant à des secteurs tels que l'industrie pharmaceutique, les télécommunications, les matériaux de construction, les biens de consommation, l'industrie agroalimentaire, l'industrie plastique, les équipements automobiles et la logistique.
En outre, AlterMed, qui est géré par Viveris Management, est le premier fonds à adopter une organisation par compartiments dans la région méditerranéenne. Le fonds compte trois compartiments, chacun dédié à des régions spécifiques. Les compartiments AlterMed Maghreb et AlterMed Apef, sont consacrés à la petite et moyenne entreprise en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Quant à AlterMed Turkey, il sera mis en place sous peu et se concentrera dans la PME en Turquie.
Par Isma B. - www.lemaghrebdz.com - 13 décembre 2008

Aucun commentaire: