Translate

jeudi 27 novembre 2008

Plan solaire méditerranéen et l'association des agences nationales de maîtrise de l'energie

L'association méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l'énergie
Ses objectifs
C'est une structure souple et légère, qui a pour but de renforcer le partenariat interrégional par l'échange d'expériences, de savoir-faire et de "bonnes pratiques".
Elle organise des événements comme par exemple l'exposition-conférence sur les technologies de maîtrise de l'énergie de Tunisie en 2000 et élabore des propositions conjointes à soumettre aux instances internationales comme les projets de développement de l'énergie solaire thermique ou celui sur l'environnement urbain cofinancés par le programme MEDA de la Commission européenne.
Son rôle et son importance devraient s'accroître dans le contexte actuel de renforcement des politiques de maîtrise de l'énergie dans la région; elle est par exemple partie prenante dans le suivi du volet énergie de la Stratégie Méditerranéenne de Développement Durable (SMDD).L'association MEDENER s'est positionnée comme un acteur actif de la nouvelle Union pour la Méditerrannée en étant partie prenante et acteur majeur du futur Plan Solaire Méditerrannéen.

Le Plan Solaire pour la Méditerranée
Dans un cadre de forte hausse de la demande énergétique dans le sud et l'est méditerranéen et de la lutte contre le changement climatique, un élément de réponse important pourra être le Plan Solaire pour la Méditerranée qui permettra de limiter les émissions de gaz à effet de serre, de réduire la vulnérabilité du système énergétique et de renforcer l'accès à l'énergie des populations isolées :
- Le Plan Solaire pour la Méditerranée pourra prévoir la construction de capacités additionnelles de production d’électricité bas-carbone, et notamment solaire, dans les pays du pourtour méditerranéen.
- La consommation d’une partie importante de l’électricité produite par le marché local, accompagnée de mesures de maîtrise de la demande et d’efficacité énergétique, contribueront à satisfaire les besoins domestiques en forte croissance des pays du sud de la Méditerranée.
- La participation des investisseurs privés et l'exportation d’une partie de la production vers l’Europe pourront être recherchées pour assurer la rentabilité des projets.
Les membres de MEDENER
Elle réunit à ce jour 12 organisations en charge de l'énergie dans les différents pays du pourtour méditerranéen :
Agence pour la Promotion et la Rationalisation de l'Utilisation de l'Energie (Algérie)
Institut pour la Diversification et l'Economie de l'Energie (Espagne)
Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (France)
Centre des Ressources d'Energies Renouvelables (Grèce)
Agence Nationale Italienne pour les technologies Nouvelles l'Energie et l'Environnement (Italie)
Centre National de Recherche sur l'Energie (Jordanie)
Association Libanaise pour la Maîtrise de l'Energie et l'Environnement (Liban)
Centre de Développement des Energies renouvelables (Maroc)
Centre Palestinien pour l'Energie et l'environnement (Palestine)
Centre de la Conservation de l'Energie (Portugal)
Centre National de Recherche sur l'Energie (Syrie)
Agence Nationale des Energies Renouvelables (Tunisie)
En savoir plus
Déclaration des Chefs d'Etats et de Gouvernements pour la création de l'Union pour la Méditerranée (PDF - 165K)
Dossier de Presse du Sommet de Paris pour la Méditerranée (13 juillet 2008) (PDF - 833K)
Déclaration de MEDENER pour un plan solaire méditerranéen (PDF - 948K)
MEDENER et son programme d'actions
Le projet AESTBM a pour objectif de contribuer à l’émergence d’un marché solaire thermique autonome et durable dans chacun des sept pays du sud et de l’est méditerranéen partenaires : Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Maroc, Territoires palestiniens, Tunisie.
AESTBM : application de l'énergie solaire thermique dans le bassin méditerranéen
(Source Dossier de presse du Sommet de Paris pour la Méditerranée)

Aucun commentaire: