Translate

dimanche 18 décembre 2011

Méditerranée - “Une mer de mots” La Marocaine Hanane Oulaillah-Jazouani remporte le premier prix

Le jury international du concours littéraire “Une mer de mots”, organisé par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh, a décerné le premier prix de l’édition 2011 à la Marocaine Hanane Oulaillah-Jazouani, pour son récit “Le cadenas”.
La casablancaise Hanane Oulaillah-Jazouani, 30 ans, a remporté le premier prix de l’édition 2011 du concours littéraire “Une mer de mots”, organisé par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh; un concours adressé aux jeunes écrivains (de 30 ans maximum) résidant dans l’un des 43 pays de l’espace euro-méditerranéen.

Un jury international composé par la critique littéraire Elisabetta Bartuli (Italie) et par les écrivains Najwa Barakat (Liban), Jamila Hassoun (Maroc), Pere Antoni Pons (Espagne) et Alfredo Zucchi (Italie), -le gagnant de l’édition 2010-, ont en effet choisi Le cadenas, récit écrit par Hanane Oulaillah-Jazouani.

Le cadenas raconte les vicissitudes endurées par Khalid, un homme d’une cinquantaine d’années, appelé à participer à une table électorale durant la première journée des élections vraiment démocratiques et nettes d’un pays venant de sortir de 50 ans d'une dictature contrôlée par un autocrate nommé Ali.

Le deuxième prix a été remporté par Ilija Djurovic, âgée de 21 ans, originaire du Monténégrodont le récit s’intitule THC and LCD, tandis que le troisième est revenu à Gintare Laurinaviciuté, Lituanienne de 17 ans avec Playing Democracy or A Girl from the Room Republic.

Les prix ont été remis lors d’une cérémonie organisée à Barcelone le 28 novembre dernier à l’Institut d’Estudis Catalans en présence d’une vingtaine de jeunes de pays du pourtour de la Méditerranée et qui, selon le jury, ont rédigé les meilleurs récits parmi les 165 présentés à cette quatrième édition du concours de contes et nouvelles.

Sur le thème de la citoyenneté active
“Une mer de mots”, qui entend contribuer à la promotion du dialogue entre les peuples et au partage des connaissances et de l’expérience vécue par différentes traditions locales et internationales, a été axé pour son édition 2011, sur le thème de la citoyenneté active (participation, démocratie et citoyenneté) en raison de la proclamation de l’année 2011 en tant qu’Année européenne des activités de volontariat.

“Le concours invite à écrire des contes et nouvelles qui évoquent le progrès personnel et social et l’effort de construire des sociétés fondées sur la justice, l’égalité et l’inclusion, pour que s’y expriment les différentes sensibilités et réalités vécues par les jeunes de la région euroméditerranéenne”, explique le site de l'IEMed: “Dans cette perspective, nous espérons donc susciter la création de récits littéraires -fondés sur la réalité ou sur la fiction-, qui parle d’expériences diverses relatives à la participation, la citoyenneté
Par AufaitMaroc.com
Source - http://www.aufaitmaroc.com/actualites/culture/2011/12/18/la-marocaine-hanane-oulaillah-jazouani-remporte-le-premier-prix

Aucun commentaire: