Translate

dimanche 29 janvier 2012

Méditerranée - 10.000 euros de prix pour la septième édition du prix Samir Kassir pour la liberté de la presse

Les journalistes de la région Méditerranéenne, du Moyen-Orient et du Golfe sont invités à participer au prix Samir Kassir pour la liberté de la presse, lancé à Beyrouth par la délégation de l'UE au Liban. Les lauréats repartiront avec 10.000 euros

« La mémoire et les valeurs de Samir Kassir sont plus vivantes que jamais en cette période de transition dans cette nouvelle région méditerranéenne », a déclaré l'Ambassadeur Angelina Eichhorst, chef de la délégation de l’UE à Beyrouth.« Sa mémoire continue à tous nous inspirer à être un moteur pour la démocratie et les droits de l’homme et à ouvrir des portes vers un changement positif, vers la liberté, la dignité et la justice sociale. »

Le prix, qui en est à sa septième édition, a été lancé au cours d'une conférence de presse, en présence de Mme Gisèle Khoury-Kassir, veuve de Samir Kassir et présidente de la Fondation qui porte son nom.

« La couverture des soulèvements dans cette partie du monde a révélé le pouvoir de la large gamme d’outils dont disposent aujourd’hui les journalistes pour accéder à l’information et la partager immédiatement par le biais des nouveaux médias », a ajouté l’Ambassadeur AngelinaEichhorst.« Malheureusement, les limites imposées aux journalistes et aux professionnels des médias pour les empêcher d’accomplir librement et sans danger leurs missions sont tout aussi puissantes.Cela va de la limitation de la quantité d’informations et de la restriction de l’accès à celles-ci, aux arrestations des travailleurs des médias et des bloggeurs, en passant par les expulsions et les refus d’octroi de visa pour les journalistes internationaux, les enlèvements et même les meurtres.

Le prix Samir Kassir pour la liberté de la presse, décerné depuis 2006 par l'Union européenne, rend hommage au journaliste et écrivain libanais Samir Kassir assassiné en 2005. Le prix a gagné en popularité depuis sa création, comme en témoigne chaque année le nombre toujours croissant de candidats de la région méditerranéenne, du Moyen-Orient et du Golfe.Ce fut tout particulièrement le cas en 2011.

Le prix récompense deux journalistes qui se sont illustrés par la qualité exemplaire de leur travail dans les deux catégories :
• meilleur article d’opinion
• meilleur(e) enquête/reportage

Le concours est ouvert aux journalistes de presse écrite (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, en ligne) sans limite d’âge, ressortissants des pays suivants :Algérie, Arabie Saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Syrie, Territoire palestinien occupé, Tunisie et Yémen.

Les journalistes sont invités à envoyer leur dossier avant le 30 mars 2012. Le lauréat de chaque catégorie recevra 10.000 euros.

Les candidats doivent soumettre un seul article sur un sujet traitant de l’État de droit ou des
droits de l'homme (bonne gouvernance, lutte contre la corruption, liberté d'expression, etc.).

Depuis la création du prix Samir Kassir pour la liberté de la presse, 634 journalistes ont participé au concours.
Par ENPI Info Centre

Pour en savoir plus
- Communiqué de presse
- Prix Samir Kassir : Site internet

Aucun commentaire: