Translate

mardi 29 octobre 2013

35e Cinémed: douze films, dont un syrien en sélection officielle

Douze films, dont "Ladder to Damascus" du syrien Mohamed Malas, seront en compétition du 25 octobre au 2 novembre à Montpellier, lors de la 35e édition de Cinémed, festival qui entend dresser un bilan de "l'état de santé" du cinéma méditerranéen.

"Comme chaque année, il n'y a pas de thème spécifique. Il s'agit de faire un état de santé du cinéma auquel ce festival est dédié", a dit le président de Cinémed, Henri Talva, lors d'une conférence de presse, précisant que cette édition qui "fonctionne au mélange" rassemblera 35 pays. 

"Le mélange, c'est bon pour le moteur de la culture. Et ça marche", a ajouté M Talvat, précisant que "250 longs métrages sont arrivés de la Méditerranée" ainsi que "500 courts métrages" et "390 documentaires" parmi lesquels une sélection a été opérée.
La sélection principale, en lice pour "l'Antigone d'or" et dont le jury sera présidée par l'Égyptien Yousry Nasrallah, réunira des réalisateurs de nationalité ou d'origine croate, égyptienne, jordanienne, turque, grecque, israélienne, italienne, marocaine, palestinienne, arménienne ou syrienne.
"C'est un vieux camarade que nous avons connu dans les années 1980. Et c'est emblématique", a dit "M. Talvat à propos du Syrien Mohamed Malas. "Son film, on l'a choisi parce que c'est un bon film. En plus, il dit des choses sur la situation en Syrie. C'est un film hautement recommandable", a déclaré le directeur du festival Jean-François Bourgeot.
"Ladder to Damascus" raconte l'histoire de Ghalia qui arrive à Damas pour étudier l'art dramatique et loue une chambre dans une maison traditionnelle autour d'une cour où habitent d'autres jeunes Syriens de diverses régions.
Treize autres films composent la sélection du prix "Panorama", vingt et un celle des courts-métrages, quatorze celle des courts métrages et enfin dix celle des documentaires.
De nombreuses avant-premières sont prévues, notamment pour l'ouverture avec "Suzanne" de Katell Quillévéré (sortie le 18 décembre), "La Vénus à la Fourrure" de Roman Polanski (20 novembre), "Les garçons et Guillaume, à table" de Guillaume Gallienne (20 novembre) ou encore "Quai d'Orsay" de Bertrand Tavernier (6 novembre).
Par ailleurs, Cinémed sera l'occasion de montrer des copies restaurées de classiques du cinéma méditerranéen, notamment "Huit et demi" de Federico Fellini (1963) ou "Mamma Roma" de Pier Paolo Pasolini (1963).
Enfin, des hommages seront rendus à "Daniel Auteuil, le Méditerranéen", aux acteurs espagnols Marisa Paredes et Agusti Villaronga, au cinéaste romain Matteo Garrone, à la productrice égyptienne de Youssef Chahine Marianne Khoury, ainsi qu'au président du Festival de Cannes Gilles Jacob. Il y présentera deux documentaires: "Femmes au miroir", un historique du miroir dans le cinéma, et une journée particulière dans les coulisses du festival de Cannes.
"A Montpellier, on fait souvent le lien avec Cannes. A force, on s'est dit pourquoi ne pas recevoir le président du festival, alors qu'il va quitter ses fonctions en 2014", a dit M. Bourgeot.
Source de l'article Le Parisien

Aucun commentaire: