Translate

lundi 22 août 2011

Atelier sur l’Eau en Méditerranée dans la perspective du prochain Forum Mondial de l’Eau

Dans le cadre de ses travaux sur l’Eau en Méditerranée, et dans la perspective du prochain Forum Mondial de l’Eau qui se tiendra à Marseille en mars 2012, l’Institut de Prospective Économique du Monde Méditerranéen (IPEMED) a organisé le 7 juillet un premier atelier EAU à Paris.

Autour d’un panel réunissant des représentants d’instituts spécialisés dans le domaine de l’eau (IME, Oieau, SEMIDE, Alliance Maghreb Machrek pour l’Eau…), des représentants d’agences de bassin, des opérateurs et des institutions intergouvernementales (Commission Européenne, Secrétariat de l’UpM), l’objet de la réunion était de faire réagir les participants aux propositions d’IPEMED de mettre en place de nouveaux outils de gestion et de gouvernance pour l’eau dans la région méditerranéenne.

Cette approche devrait produire une plus grande synergie entre les acteurs de l'eau en Méditerranée. Concernant la première proposition, l’idée de développer un outil capable de recueillir et de partager à l’échelle du bassin méditerranéen des informations sur l’eau a recueilli l’approbation de la majorité des participants.

Ce mécanisme existe déjà en grande partie avec le SEMIDE (Système Euro-Méditerranéen d’Information sur les savoir faire dans le Domaine de l’Eau) mais ne peut être considéré à l’heure actuelle comme un véritable centre de ressources. Une plus grande coordination du recueil des données et leur accessibilité au plus grand nombre figurent parmi les attentes.

Plusieurs participants ont fait part de leur souhait que cette nouvelle structure ne se limite pas à la mobilisation de connaissances mais soit interdisciplinaire. La formation, la recherche-développement, la prospective, le transfert de savoir-faire, etc.… sont autant de domaines dans lesquels le Centre pourrait valoriser et mutualiser les compétences des instituts existants, en s’appuyant notamment sur des têtes de réseaux.

La proposition de création d’une Agence Méditerranéenne de l’Eau doit, quant à elle, être étudiée de manière plus approfondie. Elle pourrait s’appuyer sur le Réseau Méditerranéen des Organismes de Bassin (REMOB) et définir des guides communs en matière de gestion de l’eau, favoriser l’échange d’expériences entre les agences de bassin, financer des ouvrages et encourager la mise en place d’assemblées réunissant l’ensemble des parties prenantes à l’échelle d’un bassin versant (tel que les comités de bassin).

Un second atelier devrait avoir lieu en septembre à Porto en liaison avec l'assemblée générale du REMOB (Portugal).
Visitez le site web du SEMIDE pour en savoir plus:
http://www.emwis.net/thematicdirs/news/2011/07/premier-atelier-eau-d-ipemed-du-7-juillet-organise-en-vue-du-forum-mondial-de-l/

Aucun commentaire: