Translate

dimanche 7 août 2011

Méditerranée - L’Espagne intéressée par les projets algériens dans le domaine des énergies renouvelables

Le ministre espagnol de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce, Miguel Sebastian, a invité l'Algérie à rejoindre le Plan solaire méditerranéen (PSM). Il a surtout affirmé le souhait de l’Espagne de l’accompagner dans la mise en œuvre de son programme de développement des énergies renouvelables.
Le ministre algérien de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a prudemment répondu à cet appel en déclarant que son pays disposait de ses propres programmes mais qu’il demeure « ouvert à toute proposition de partenariat ».
Les programmes algériens des énergies renouvelables intéressent les Espagnols. Lors de l'inauguration de la centrale électrique hybride de Hassi R'mel, jeudi, le ministre espagnol de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce, Miguel Sebastian, a déclaré que l'Espagne voudrait accompagner l'Algérie dans ce type de projets de production d’énergie propre.
A Youcef Yousfi, ministre algérien de l'Energie et des Mines, le responsable espagnol a réitéré la disposition de son pays à devenir « un partenaire stratégique de l'Algérie » dans le domaine énergétique. Il a également affirmé, dans ses déclarations à la presse, que Madrid souhaiterait l’accompagner dans la mise en œuvre de son programme de développement des énergies renouvelables.
« Nous voulons accompagner l'Algérie dans la réalisation de ses projets de développement des énergies renouvelables, qui constituent un pas de plus dans notre collaboration énergétique », a précisé Miguel Sebastian. Il a par ailleurs qualifié la centrale de Hassi R'mel, construite en partenariat avec le groupe espagnol Abener, d’« exemple éloquent de coopération » et d’« expérience pilote dans toute la région de la Méditerranée ». Il a invité l'Algérie à rejoindre les pays membres du Plan solaire méditerranéen (PSM), un programme de production d'électricité à partir de l’énergie solaire.


Propositions de coopération dans le cadre du PSM
Pour le ministre espagnol, il faut que les réseaux électriques du Bassin méditerranéen soient interconnectés pour permettre aux pays de la rive sud d'exporter vers le Nord l’électricité produite à partir de l'énergie solaire. Il a même préconisé la réalisation, dans le cadre du PSM, de nouveaux projets similaires à celui de Hassi R'mel. Quant à l'entrée de Sonatrach dans le capital de Gas Natural, il a estimé qu’elle avait mis un terme à tous les différends dans le domaine énergétique « entre la société algérienne et les autorités espagnoles ».
Côté algérien, Youcef Yousfi a déclaré, en réponse à ces appels espagnols, que l'Algérie dispose de son propre programme de développement des énergies renouvelables mais qu’elle demeure « ouverte à toute proposition de partenariat et de coopération dans ce domaine ».
D'une capacité de 150 MW, la centrale électrique hybride de Hassi R'mel, qui a coûté 350 millions d'euros, a été réalisée dans le cadre d’une joint-venture entre la société algérienne New Energy Algeria (NEAL) et la firme espagnole Abener.
Par Merouane Korso - maghrebemergent.info
Source
http://www.maghrebemergent.info/energie/renouvelable/4152-lespagne-interessee-par-les-projets-algeriens-dans-le-domaine-des-energies-renouvelables.html

Aucun commentaire: