Translate

jeudi 11 août 2011

Méditerranée: premier test réussi pour le dispositif d’alerte aux tsunamis

Il existe aussi un dispositif d'alerte aux tsunamis pour la Méditerranée. Il a été testé hier pour la première fois. Avec succès.
Le dispositif d’alerte rapide aux tsunamis dans l’Atlantique du nord-est, la Méditerranée et les mers adjacentes a été testé pour la première fois avec succès, a annoncé l’UNESCO dans un communiqué. Trente-et-un pays de la région y participent.
Les points focaux d’alerte aux tsunamis des pays concernés ont reçu un message de test à 12h36 envoyé depuis l’Observatoire et Institut de Recherche Sismique Kandilli d’Istanbul par courrier électronique, télécopie et par le Système mondial de télécommunications qui collecte et diffuse des données météorologiques.
«Les premiers résultats montrent que les messages ont été bien reçus quelques minutes à peine après leur envoi», indique l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

De plus grande ampleur
«Un exercice d’alerte de plus grande ampleur, s’appuyant sur le scénario d’un tsunami survenu dans la région et impliquant également les médias, sera conduit dans le courant de l’année 2012», précise l’UNESCO.
Bien qu’ils soient historiquement moins fréquents que dans l’océan Pacifique, des tsunamis liés à une activité sismique dans la région de la Méditerranée et de l’Atlantique du nord-est ont déjà été observés.
En 1755, Lisbonne a été détruite par un important tsunami provoqué par un fort tremblement de terre au niveau de la faille Açores-Gibraltar. En 1908, un séisme sous-marin suivi d’un tsunami a emporté les vies de 100’000 personnes en Sicile et en Calabre. Plus récemment, des tsunamis de plus faible ampleur ont été recensés notamment au large de l’Algérie (2003).
Le système d’alerte rapide aux tsunamis dans l’Atlantique du nord- est et la Méditerranée est l’un des quatre systèmes d’alerte aux tsunamis qui sont coordonnés par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO. Des systèmes similaires existent dans les océans Pacifique, Indien et dans les Caraïbes
Source Tribune de Genève
http://www.tdg.ch/mediterranee-premier-test-reussi-dispositif-alerte-tsunamis-2011-08-11


**********************
Le système d'alerte rapide aux tsunamis dans l'Atlantique du nord-est et la Méditerranée est l'un des quatre systèmes d'alerte aux tsunamis et d'atténuation de leurs effets qui est coordonné par l'UNESCO-COI. Des systèmes similaires existent dans les océans Pacifique, Indien et dans les Caraïbes.
Les 31 pays membres du Groupe intergouvernemental de coordination du Système d'alerte rapide aux tsunamis et de mitigation dans l'Atlantique du nord-est, la Méditerranée et les mers adjacentes (GIC/NEAMTWS) sont : Allemagne, Belgique, Bulgarie, Cap-Vert, Chypre, Croatie, Danemark, Egypte, Espagne, Estonie, Fédération de Russie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Israël, Italie, Liban, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Syrie, Turquie, Ukraine.
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=26040&Cr=tsunami&Cr1=

Aucun commentaire: