Translate

dimanche 20 janvier 2019

Châteauroux : le cinéma méditerranéen a trouvé sa place

Les deuxièmes Rencontres du cinéma méditerranéen ont lieu les 27, 28 et 29 janvier aux CGR. Trois films sont au programme.

Résultat de recherche d'images pour "Châteauroux : le cinéma méditerranéen a trouvé sa place"Les organisateurs des Rencontres du cinéma méditerranéen de Châteauroux ont hâte d’y être. En effet, qu’on parle de Châteauroux Métropole, des cinémas CGR ou du collectif Frontières, qui regroupe la Ligue des droits de l’homme, la Fol 36, la MLC Belle-Isle, l’Association castelroussine pour la gestion des centres socioculturels, le Prij de Déols, le service culturel de la Ville de Châteauroux, l’Agec Equinoxe-Apollo et des compagnies artistiques locales, tous sont fiers de la programmation proposée et espèrent que, comme eux, le public sera conquis.

« Nous avons choisi des films forts, et qui le sont pour des raisons différentes, explique Ahmed Abourahim, de Châteauroux Métropole. La Méditerranée, c’est un peu le symbole de la liaison entre les peuples. Et c’est ce lien que nous avons voulu recréer durant ces Rencontres. »

Au programme, donc, des films originaires de Tunisie (Vent du Nord), du Liban (Capharnaüm) et d’Israël (The Cakemaker). Pour Jean-François Mémin, maire-adjoint en charge de la culture, « pas de doute, quand on crée de la convivialité internationale, la magie opère. Ces films sont rassembleurs, touchants, graves, et même parfois drôles, notamment The Cakemaker. »

Émotions en perspectiveStéphane Castro, directeur des cinémas CGR, s’attend à ce que le public vive beaucoup d’émotions : « Ce sont des films qui ne vont pas laisser indifférents, c’est évident. S’il est nécessaire qu’on prolonge l’un ou l’autre à l’affiche, on le fera ».

Chaque film sera diffusé une fois au cours des trois jours des Rencontres qui remplacent finalement le festival du film israélien qui, de l’avis des organisateurs, « était arrivé à bout de souffle ».

Par Christophe Gervais. Source de l'article La Nouvelle République

Aucun commentaire: