Translate

samedi 5 janvier 2019

Colloque international sur les élites en Méditerranée


Les élites en Méditerranée à travers le temps et l’espace”, tel a été le thème débattu au cours d’un colloque international organisé durant deux jours dimanche et hier au département des sciences humaines et sociales de l’université Abou Bekr-Belkaid, réunissant une soixantaine de participants représentant 10 universités : 4 françaises (dont Paris 1 Panthéon-Sorbonne), 1 de Genève (Suisse) et 5 algériennes : Alger, Sidi Bel-Abbès, Chlef, Mascara et Tlemcen. 

Les sessions organisées par le centre d’études supérieures de civilisation médiévale, dans les quatre langues (arabe, français, anglais et espagnol) ont porté sur l’écriture de l’histoire des élites à l’époque médiévale en Méditerranée, les élites andalouses, les cercles d’élites et spiritualités, les élites au Maghreb à l’époque médiévale et moderne, les concepts et représentations, les élites au service de la cause algérienne et les élites tlemcéniennes à travers les âges. 
Le professeur Stéphane Boissellier de l’université de Poitiers est intervenu pour mettre en valeur les élites religieuses et la société en chrétienté et en islam, posant la question de savoir s’il était possible de faire une comparaison entre ces deux tendances spirituelles tandis que Homa Lessan Pezechki (université d’Aix-Marseille) a orienté son exposé sur le persan, une langue d’élite chez les Turcs au Moyen Âge (XIe – XVe siècle). 
Rachid Benkhenafou (université de Tlemcen) s’est intéressé au parcours littéraire de l’écrivain Abdelhamid Benhaddouga alors que Djelloul Saïd Bélarbi, de la même université, a traité le thème “La productosemie dans le roman de Mohamed Dib : cas de la trilogie”. Les deux exposés figurent dans la session consacrée à la problématique de la formation d’une élite en Algérie à travers les cas des écrivains tels Mouloud Feraoun et Mohamed Bachir El-Ibrahimi. 
D’autres exposés ont traité les thèmes suivants : “Pérégrination et spiritualité à travers le parcours et l’œuvre d’Abi Medyen Choaïb”, “L’Émir Abdelkader, l’humaniste spirituel”, “Coalescence du soufisme intellectuel et de la pensée augustinienne”, “Solidarité islamique française : nouvelle génération, nouvelles élites ?”, “Les représentations de l’élite dans l’imaginaire algérien”, “L’élite algérienne au service de l’éducation : l’exemple d’une école réformiste durant l’époque coloniale”, “L’élite, l’intelligentsia et le pouvoir”.

Par B. Abdelmadjid - Sourcede l'article Liberté Algérie

Aucun commentaire: