Translate

samedi 5 janvier 2019

Moscou : «Le poids et le rôle de l’Algérie lui permettent d’intégrer les Brics»

Messahel Brics
Abdelkader Messahel en réunion avec Sergueï Lavrov. PPAgency
Par Houneïda Acil – Moscou est convaincu que l’Algérie est capable d’intégrer les Brics, le groupe qui comprend le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, cinq pays considérés comme une force alternative et un contrepoids aux puissances occidentales du G7.

«Les membres du Brics entretiennent d’étroites relations avec d’autres pays influents dans le monde, dont l’Algérie qui a, pour le moment, le statut d’observateur», relève-t-on. Mais la Russie est convaincue que l’adhésion de l’Algérie aux Brics est «naturelle» compte tenu de «son influence dans le continent africain, dans le Bassin méditerranéen et au Moyen-Orient et de son poids sur le plan international».

La Russie, qui est par ailleurs «satisfaite» du dialogue politique dans les différents domaines de coopération avec l’Algérie, met en avant les «positions proches et similaires sur les questions internationales» et les «contacts permanents entre les responsables sécuritaires des deux pays».

Pour rappel, dans sa conférence de presse animée ce jeudi au siège de l’ambassade de la Fédération de Russie à Alger, l’ambassadeur Igor Beliaev avait salué la visite du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, à Moscou en 2018. «Des discussions stratégiques en ont découlé», a assuré le diplomate russe, en précisant qu’un accord sur l’abolition des visas pour les personnes détentrices du passeport diplomatique et du passeport de service entrerait en vigueur le 6 février prochain.

Louant les efforts de l’Algérie dans la lutte antiterroriste, l’ambassadeur a également exprimé sa satisfaction quant au «développement des relations militaires entre les deux pays» et salué «la contribution de l’Algérie à la sécurité et à la stabilité régionales, la mise en place de nouveaux mécanismes de coopération multilatérale et sa participation à ces mécanismes, à l’instar d’Afripol».

L’adhésion de l’Algérie aux Brics serait donc une question de temps, puisque la Russie, considérée comme un bouclier face à l’hégémonisme américain et aux velléités expansionnistes occidentales en général, plaide pour cette intégration effective de notre pays à ce groupe de pays dont les économies avancent à grands pas.

Par H. A. - Source de l'article Algérie Patriotique

Aucun commentaire: