Translate

jeudi 6 mai 2010

IPEMED-IACE: l'UPM trouvera un nouveau souffle en Tunisie

Deux ans après sa création, l'Union pour la Méditerranée (UPM) affiche un bilan d'étape plutôt positif. Malgré les doutes et le scepticisme qu’inspirent l’UPM, cette dernière avance à travers des projets concrets, des financements qui se mettent en place outre une institution désormais dotée d’un Secrétariat général ainsi que de six secrétaires généraux adjoints.
Cette volonté d'aller de l'avant s'affirme chaque jour non seulement par les hommes politiques mais également par les chefs d'entreprises des deux rives de la Méditerranée.
Par leur implication, les opérateurs économiques comptent faire avancer la machine davantage et contribuer ainsi à la réussite de l’intégration de l’espace euro méditerranéen.
C'est dans ce sens que la Tunisie, fervent "supporter" de l'UPM, accueillera, les 25 et 26 mai 2010, la 2ème édition des Entretiens de la Méditerranée à Hammamet à Tunis.
Cet évènement d'envergure, qui réunira plus de 1.000 participants de 44 pays des deux rives de la Méditerranée, sera conjointement organisé par l'Institut de Prospective Economique du monde Méditerranéen (IPEMED) et l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise (IACE) en collaboration avec l’IEMed (Institut Européen de la Méditerranée).
Concernant l'intérêt de cette manifestation, M. Chakib Nouira, président de l'IACE, a souligné lors d'un point de presse, que « l'idée est que les chefs d'entreprises discutent de l'avenir de la zone Euromed pour établir par la suite un ensemble de recommandations qui seront transmises aux responsables politiques » et d'ajouter « ce sera une occasion pour que l'entreprise Méditerranéenne donne de la voix et propose des suggestions aux chefs d'Etats pour le IIe Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UPM qui se tiendra le 7 juin 2010 à Barcelone. »
M. Nouira a également indiqué que "les Entretiens de la Méditerranée" seront suivie le 27 mai par une rencontre non moins importante où politiques et chefs d'entreprises se retrouveront avec les bailleurs de fonds pour obtenir plus d'engagements en faveur des différents projets de l’Union.
Enfin, la rencontre de Hammamet aura l'ambition de tisser ou plutôt de renforcer des solidarités de plus en plus étroites entre les peuples de la Méditerranée et contribuer ainsi à la réalisation de projets concrets.
Source - Espacemanager.com - le 6 mai 2010
.

Aucun commentaire: