Translate

dimanche 14 novembre 2010

Observatoire des investissements et partenariats en Méditerranée

Observatoire des investissements et partenariats en Méditerranée : Reprise en nombre de projets mais pas encore en valeur
D'après le bilan du 3e trimestre 2010 de l'Observatoire des Investissements et Partenariats en Méditerranée (ANIMA - MIPO), le nombre d'annonces de projets d'Investissements Directs Étrangers (IDE) est reparti à la hausse en 2010 dans les pays méditerranéens (les neuf partenaires du Sud, plus la Libye et la Turquie).
Selon un communiqué de presse d’Invest in Med, le rapport indique que 581 projets ont été identifiés au cours des trois premiers trimestres de l'année 2010 contre 542 au total pour l'année 2009, soit une augmentation de 43 % en extrapolant sur toute l'année.

La hausse n'est toutefois pas encore à l'ordre du jour pour les montants : 20,4 milliards d’euros ont été annoncés jusqu’au 30 septembre 2010, contre 28,6 milliards d’euros en 2009, soit une baisse de 8%. Le rapport ajoutent également que les partenariats poursuivent pour leur part leur augmentation : 362 annonces pour les trois premiers trimestres de l'année 2010, contre 303 au total de l'année 2009, soit une augmentation de 59%.
En termes des pays d’origine des IDE, les entreprises européennes sont largement en tête en 2010 avec 37% du total des montants annoncés.
Abonnés à la deuxième place du palmarès, les pays du Golfe sont en revanche en perte de vitesse. Durement touchés par la crise financière, ils sont à l'origine de 18% des montants annoncés au cours des trois premiers trimestres de l’année 2010, contre une moyenne de plus de 25% depuis 2003.
Les entreprises des pays émergents compensent ce recul en confirmant leur percée, avec 22% du total des montants annoncées depuis le 1er janvier 2010.
Après leur mauvaise année 2009, la Turquie et Israël ont rebondit pour arriver en tête du classement des sous-régions de destination des IDE, peut-on également lire dans le rapport. Au Machreq, les montants annoncés en 2010 devraient être en légère progression par rapport à 2009. La Syrie et le Liban obtiennent les meilleures performances de la zone.
Au Maghreb enfin, le redécollage est moins évident. La baisse des montants annoncés concerne les quatre voisins maghrébins, mais en nombre de projets d'investissement, la hausse est forte en Tunisie, sensible au Maroc, tandis que l'Algérie et la Libye font une contre-performance avec une baisse de plus de 25%. Les partenariats augmentent dans tous les pays méditerranéens – à l'exception de l'Algérie – dans le secteur du transport grâce à l’ouverture de nombreuses lignes aériennes et donc de bureaux de représentation.

L’Observatoire ANIMA-MIPO, mis en service en 2003 dans le cadre du programme Invest in Med, financé par l’UE, offre au monde des affaires une occasion unique d'appréhender en temps réel tous les projets d'investissement et tous les partenariats dans la région méditerranéenne.

Invest in Med est un réseau euro-méditerranéen d’organisations financé par l’Union européenne à hauteur de 9 millions d’euros et axé sur la promotion des investissements et la facilitation des échanges commerciaux. Il renforce la collaboration des PME et les échanges des meilleures pratiques. Il entend aussi développer les capacités et l’efficacité des agences méditerranéennes de promotion des investissements (IPA) et, par conséquent, permet l’accroissement des investissements directs étrangers dans les pays partenaires méditerranéens.
Cette plateforme multinationale a apporté son soutien au développement économique de la région méditerranéenne et elle renforce la coopération entre les agences européennes et méditerranéennes de promotion des investissements.
Plus d'infos : http://www.invest-in-med.eu/fr
/
.

Aucun commentaire: