Translate

lundi 24 décembre 2018

Concours « Une mer de mots » : l'autonomisation des femmes récompensée

"Mar de paraules"

« Une mer de mots » est un concours international de récits et de contes lancé par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh qui veut contribuer au dialogue entre les peuples et l’échange de connaissances et d’expériences. 

Convoqué chaque année depuis 2008, ce concours est destiné aux jeunes âgé-e-s de 18 à 30 ans des 43 pays de la région euro-méditerranéenne. Les histoires gagnantes sont publiées chaque année dans des anthologies.

Le thème de l’édition 2018 s’est tenu dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel, et avait pour titre « Mémoire et identité : repenser le patrimoine culturel ». Qu’il soit matériel ou immatériel, le patrimoine culturel est une pièce fondamentale de notre identité ainsi qu’une valeur partagée qui nous unit dans la diversité. Quant à la production littéraire, elle est un moyen fondamental pour exprimer, décrire et transmettre des faits, des idées et des émotions. L’objectif de cette édition était de donner la parole aux jeunes de telle façon qu’ils/elles expliquent leurs expériences en rapport avec ce sujet.

Parmi 250 histoires en provenance de 33 pays, ce sont trois femmes qui ont remporté les trois premiers prix de cette année. Le troisième prix a été remporté par Dana Ozolina (1992 - Lettonie) avec « Red. White. Red. ». Le deuxième prix a été remporté par Ilham Zenid (Maroc - 1989) avec « Dancing with the Past ». Assia Elkadhi (Gafsa, 1991 - Tunisie) a remporté le premier prix avec « The Last Exile », un récit à la première personne qui suit une jeune fille à travers les souvenirs et la mémoire de sa mère décédée. Le sujet principal de l’histoire est l’autonomisation des femmes, et le récit traite aussi, entre autres, de la violence basée sur le genre. Il s’agit d’un hommage rendu à la mère de l’auteure.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: