Translate

samedi 1 décembre 2018

La culture comme vecteur de dialogue nord-sud de la Méditerranée en débat à Tunisie

Résultat de recherche d'images pour "cité de la culture tunisie"

“Repenser le partenariat culturel entre les pays de la Méditerranée, réfléchir sur les moyens de rapprocher les deux rives en respectant la diversité de chacun et en atténuant les divergences”, c’est sur ces principales thématiques que la Délégation de Union européenne organise une conférence à la Cité de la Culture du 16 au 18 novembre 2018.

Cette rencontre réunit plusieurs responsables de l’Union européenne et des pays du Sud de la Méditerranée.

La conférence constitue également l’occasion pour plus de 800 étudiants venus des deux rives de la Méditerranée dans le cadre de “EU4Youth” pour débattre de leurs aspirations et échanger leurs attentes dans l’espace méditerranéen.

La culture, vecteur de développement économique

Lors de la séance inaugurale (vendredi) au Théâtre des jeunes créateurs, à la Cité de la Culture, le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zinelabidine, a souligné le rôle de la culture comme vecteur de développement économique.

Selon lui, après la révolution, le département de la Culture est devenu un facilitateur pour accompagner les forces créatrices du pays et consolider les valeurs citoyennes.

Il a mis en exergue les efforts déployés par son département en matière de décentralisation de la culture en Tunisie avec la multiplication de manifestations culturelles dans toutes les régions dans une politique inclusive et participative de démocratisation de la culture.

Zinelabidine a saisi cette occasion pour appeler au renforcement des échanges entre l’Union européenne et la Tunisie par le biais de la culture.

La culture… pour renforcer les relations Nord-Sud

De son côté, l’ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, a souligné le rôle de la culture dans le renforcement des relations Nord-Sud au sein de la Méditerranée. Il précisera que le choix de la Tunisie pour abriter cette manifestation marque l’appui de l’Union européenne à “la seule jeune et unique démocratie de la région”.

Bergamini a aussi souligné le rôle de la culture comme vecteur de rapprochement entre les rives nord et sud de la Méditerranée en plus d’être un facteur de création d’emplois.

Le nécessaire dialogue interculturel

Evoquant les objectifs de cette conférence , le commissaire européen à l’Elargissement et à la Politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, a indiqué qu’il s’agit de mettre en évidence le potentiel des pays du bassin méditerranéen par le prisme de la culture.

Ces trois jours, ajoute-t-il, constitueront une occasion pour discuter et proposer des solutions à même de favoriser le dialogue interculturel entre les pays des deux rives.

Pour ce faire, Hahn estime important le rôle des intellectuels et des artistes dans la mise en place d’une meilleure communication entre les pays des deux rives.

Des passeports pour les artistes et intellectuels des pays de Sud

Citant le philosophe Ibn Rochd, “l’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence”, la présidente de la fondation Anna Lindh, Elisabeth Guigou, n’a pas manqué, elle aussi, de mettre en évidence la culture comme vecteur pour surmonter les stéréotypes tout en respectant les différences et la diversité de chaque pays.

“La culture est aussi un moyen pour asseoir des actions communes pour faire face à des défis communs à l’instar de l’emploi des jeunes, les enjeux climatiques, la migration et le droit à la mobilité ainsi que la sécurité”, a-t-elle ajouté.

Dans ses recommandations pour un meilleur dialogue interculturel entre l’Union européenne et les pays du Sud, Guigou a appelé à mettre en priorité les attentes de la jeunesse et à garantir sa mobilité.

Elle appelle à faciliter l’octroi de passeports pour les artistes et intellectuels des pays de Sud en plus de faciliter la libre circulation des jeunes.

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: