Translate

samedi 18 avril 2009

Compétitivité verte - L'initiative Greco Méditerranée se déploie au Maroc

Intégrer l'environnement en tant qu'élément stratégique de rentabilité, c'est promouvoir des modèles de consommation et de production durable reposant sur une production plus propre et la prévention des émissions polluantes.
En Méditerranée, l'initiative Greco, menée par le CAR/PP, Barcelone, œuvre dans ce sens. MICNT, S3E, CGEM et CMPP sont ses partenaires pour le programme au Maroc.L'initiative Greco (Green Competitiveness Initiative) est au Maroc.
Projet relevant du Centre d'activités régionales pour la production propre (CAR/PP), qui développe ses activités à partir de Barcelone, et faisant partie du Plan d'action pour la Méditerranée (PAM) promu par le Programme des Nations Unies pour l'environnement, cette initiative vise la promotion de la compétitivité verte, l'augmentation de la rentabilité par l'adoption d'améliorations environnementales dans la zone méditerranéenne, à travers l'étude et l'explication du bénéfice économique offert aux entreprises par l'application de ce concept.
Au Maroc, cette initiative suscite tant d'intérêt et mercredi 15 Avril, place était à la matérialisation, par la signature, à l'occasion du « Forum de lancement de l'Initiative Greco au Maroc » tenu à Casablanca, d'un Mémorandum d'entente entre le ministère de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies (MICNT), le secrétariat d'Etat chargé de l'Eau et de l'Environnement, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le CAR/PP.
Les modalités d'exécution du projet font l'objet d'un accord de partenariat, signé le même jour, entre le CAR/PP et le Centre marocain de production propre (CMPP). « La compétitivité verte cadre parfaitement avec notre conception du développement durable, et vient, sans doute, enrichir nos acquis et expériences en la matière » déclare Ahmed Reda Chami, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, à l'ouverture du Forum.
« Cette rencontre constitue une initiative louable visant à renforcer le processus de coopération, de coordination, et d'échange de savoir-faire et d'expériences entre les pays de la méditerranée en général et des technologies propres en particulier » ajoute t-il, rappelant que « lors de la 7ème Conférence euro-méditerranéenne des ministres de l'Industrie tenue à Nice en novembre 2008, le Maroc a adhéré au choix du développement industriel durable et de l'efficacité énergétique comme thème du programme de travail 2009-2010 de la coopération industrielle euro-méditerranéenne ».
« Engager le maximum d'entreprises dans l'intégration de l'environnement comme un élément stratégique de rentabilité, à moyen et à long terme, est le principal objectif de l'Initiative Greco », avait annoncé mardi, lors d'un point de presse tenu à Casablanca, Luisa García Valdecasas, chef du projet lnitiative GRECO au CAR/PP.
« Cette initiative vise à promouvoir la compétitivité verte dans la zone méditerranéenne, compétitivité qui consiste en la mise en oeuvre de mesures impliquant simultanément une amélioration de la rentabilité pour les entreprises et la préservation de l'environnement » a indiqué, quant à elle, Virginia Alzinia, directrice du CAR/PP.
« Greco Initiative » aide les entreprises méditerranéennes dans la mise en oeuvre de pratiques de production propre, en les dotant de l'assistance et des ressources financières nécessaires pour définir les améliorations techniques et pratiques environnementales, calculer la rentabilité des projets de mise en oeuvre et évaluer le gain pour l'environnement, a-t-on précisé à la veille du lancement de cette initiative au Maroc.
A cette occasion, a été présenté en exclusivité internationale le rapport « Compétitivité verte dans la Méditerranée – Opportunités d'affaires à travers la production propre », comportant l'analyse de 100 cas de réussite de compétitivité verte, menés à bien par des entreprises de la zone méditerranéenne ayant adopté des solutions de production plus propre.
Il s'agit de reconduire et de transformer la façon de faire des affaires et la façon de produire, en faisant valoir que l'environnement n'est pas un coût mais une perspective d'affaires, a-t-on assuré.Intervenant à cette occasion, Abderrahim Chakour, MICNT, a mis en exergue le parcours du Maroc en matière de préservation de l'environnement, notamment le Fonds de dépollution industrielle (FODEP).
Les entreprises sont de plus en plus appelées à respecter la législation environnementale et à introduire des techniques environnementales dans leurs processus de production, ont rappelé les conférenciers, soutenant, à ce propos, que la production propre devient un outil efficace pour la modernisation de l'industrie à travers l'introduction de techniques et de pratiques environnementales qui empêchent la génération de pollution à l'origine.
Des mesures qui, tout en empêchant des effets négatifs sur l'environnement, génèrent de la valeur économique, a-t-on ajouté, faisant remarquer que les problèmes de pollution les plus graves dans la zone méditerranéenne concernent l'emploi abusif d'eau et d'énergie ainsi que l'utilisation de produits chimiques dans les processus de production.
-------------------------------------------------
Le CMPP en action
Le Centre marocain de production propre (CMPP) est le centre national de référence en termes de production plus propre. Sa mission principale est l'assistance technique aux entreprises marocaines pour l'adoption des technologies plus propres et des systèmes de management environnemental, leur permettant ainsi d'améliorer la performance économique, en termes d'efficacité, de productivité et de compétitivité, ainsi que la performance environnementale.
Le CMPP vise à se positionner en tant que centre technique d'excellence, auprès des pouvoirs publics, de l'industrie marocaine et des organisations internationales, en matière de promotion des modes de production durable, notamment par l'application du concept de la production plus propre et le transfert de technologies propres.
Objectifs : contribuer à l'amélioration de la productivité et de la compétitivité de la PME/PMI marocaine dans le cadre du respect des exigences environnementales, renforcer l'expertise et les compétences nationales en ingénierie environnementale et créer un marché national de la production plus propre et des technologies propres.
Par Réda Bennis - LeMatin.ma - 16 avril 2009

Aucun commentaire: