Translate

lundi 19 novembre 2018

Marseille - Débats : la jeunesse en Méditerranée

Le ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, sera présent à Marseille. Photo AFP.

La Villa Méditerranée à Marseille a accueilli le 13 novembre la seconde édition de « Méditerranée du Futur ». Une journée de débats et d’ateliers ouverts à tous sur le thème « Jeunesse et innovation ».

Comment œuvrer ensemble à la création d’un environnement favorable à la jeunesse et à l’innovation en Méditerranée ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre les différents intervenants de cette deuxième édition du congrès « Méditerranée du futur », organisé à la Villa Méditerranée, mardi 13 novembre. Un thème important pour tous les pays du sud, puisque selon l’Avitem (Agence des villes et territoires méditerranéens durables), en 2016, plus de 23% de la population méditerranéenne avait moins de quinze ans. 
Au programme de cette journée ouverte à tous, deux volets bien distincts. D’abord, une matinée de conférences et tables rondes, en présence de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, de représentants des gouvernements méditerranéens, d’élus locaux, d’experts, de jeunes entrepreneurs et représentants du milieu universitaire.

« Ce sommet diplomatique fera de Marseille la capitale de la Méditerranée et permettra de relancer la coopération euro-méditerranéenne à huit mois du "Sommet des Deux Rives" d’Emmanuel Macron, qui aura lieu également à Marseille en juin 2019 », se réjouit Renaud Muselier, président de la Région Paca et député européen, qui participe aux débats.
L’emploi après le climat

Puis place à un après-midi d’ateliers participatifs, au cours desquels le public ainsi que 150 lycéens marseillais et 22 jeunes venus du Maghreb, d’Albanie, Israël, Palestine, Liban, Italie ou d’Espagne pourront échanger avec les différents intervenants pour « dessiner la Méditerranée de demain ». Notamment en matière d’économie et d’emploi, en identifiant les secteurs porteurs à développer et les problématiques, comme l’inégalité d’accès aux nouvelles technologies. 
De quoi dresser une première feuille de route, à l’image du Plan Climat : 100 mesures pour l’environnement et la mobilité qu’avait dévoilé la Région quelques semaines après la première édition de l’événement, déjà organisé à Marseille en novembre 2017 autour des futurs enjeux écologiques et environnementaux en Méditerranée.

Par Steve Claude - Source de l'article La Marseillaise

Aucun commentaire: