Translate

vendredi 9 novembre 2018

Méditerranée du Futur veut oeuvrer pour la jeunesse et l’innovation

Résultat de recherche d'images pour "Méditerranée du Futur veut oeuvrer pour la jeunesse et l’innovation"

Près d’un an après le premier acte, l’acte II de Méditerranée du Futur se tiendra aujourd’hui à la Villa Méditerranée, à Marseille. 
De nombreux échanges en présence de personnalités qualifiées s’articuleront sur la thématique : comment œuvrer ensemble à la création d’un environnement favorable à la jeunesse et à l’innovation en Méditerranée ?

Ouverte sur la rive sud de la Méditerranée, inspirée par ses multiples origines depuis l’antiquité, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est au cœur des enjeux futurs de l’espace méditerranéen. Pour cette nouvelle édition, la jeunesse et l’innovation seront au centre des débats, qui se tiendront sous la forme d’ateliers et de tables rondes.

Pour mener à bien ce projet, Méditerranée du Futur réunira autour de la table les représentants des gouvernements méditerranéens, les autorités régionales et locales, les experts d’organisations locales comme internationales, des jeunes entrepreneurs et des représentants du milieu universitaire. Avec un objectif commun : dessiner la Méditerranée de demain !

Le programme

9h – Allocution d’ouverture
M. Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen

9h30 – Hommage à Antoine SFEIR,
Politologue et journaliste spécialiste du monde Arabe et musulman

9h45 – Allocutions solennelles sous le Haut patronage de
M. Johannes HAHN, Commissaire Européen en charge de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement.

10h30 – Table ronde – La Méditerranée, un destin façonné par sa jeunesse

11h45 – Table Ronde – Jeunesse et innovation : une alliance indispensable pour bâtir la Méditerranée du futur

12h45 à 14h – Pause déjeuner

De 14h30 à 16h, cinq ateliers se déroulent en parallèle

Atelier 1 – Innovation et employabilité : former la jeunesse pour penser différemment les solutions d’avenir

Formation et employabilité sont au cœur des préoccupations de la jeunesse des deux rives de la Méditerranée. Cet atelier propose des exemples de politiques de formation développées en réponse à ces défis et met en lumière la place déterminante occupée par l’innovation. Former les jeunes à penser différemment les solutions d’avenir leur permettra en effet de développer non seulement des compétences transversales pour faciliter leur intégration professionnelle, mais aussi une meilleure capacité à répondre aux enjeux globaux auxquels ils devront faire face.

Dans ce contexte, AMU propose un atelier en 2 temps, en se focalisant sur des exemples spécifiques de formations et de leurs financements axés sur l’innovation, puis sur des exemples de projets structurants de renforcement de capacités.

Mme Polina PALASH, Doctorante Unité de Recherche Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale, Méditerranée, Aix-Marseille-Université – Financement européen et innovation sociale
M. Mohammed MKAOUAR, Vice-Président Université de Sfax (Tunisie) – La nouvelle génération d’enseignants-chercheurs en Tunisie et en France ; le projet de chantier-école en archéologie du Maghreb ancien
M. Christophe GARGOT, délégué académique aux relations européennes, internationales et à la coopération de l’académie d’Aix-Marseille – Partenariat Aix-Marseille/Maroc pour la formation professionnelle (reconnaissance des compétences)
Melle Nadia BENALOUACHE, titulaire d’un doctorat en cotutelle d’Aix-Marseille-Université et de l’Université de Sfax – L’Ecole d’Eté des Objectifs de Développement Durable: un nouveau modèle de formation
Mme Mara LOMBARDI, Présidente du Réseau Méditerranéen des Écoles d’Ingénieurs (Italie) – HOMERe ou le défi de l’emploi des jeunes diplômés en Méditerranée
Mme Nadia YKHLEF, Vice-rectrice, Université des Frères Mentouri de Constantine (Algérie) – Renforcement des capacités en Méditerranée – l’exemple du projet SATELIT

Atelier 2 – Les jeunes et l’entreprenariat : développer les écosystèmes dynamisant l’innovation et l’impact des entrepreneurs

L’entreprenariat des jeunes, et les jeunes entreprises de croissance en particulier, sont attendus comme devant contribuer à régler de nombreux défis que connaissent les pays de la Méditerranée : emploi, compétitivité, innovation et création de valeur, inclusion sociale.

Les programmes de soutien à la création et au développement des jeunes entrepreneurs se sont multipliés ces dernières années dans le bassin méditerranéen, lancés par de nouveaux acteurs, notamment privés, et porteurs de nouvelles méthodes d’accompagnement.

Comment s’explique la dynamique d’apparition de ce nouvel écosystème ? Parier sur les jeunes entrepreneurs tient-il uniquement d’une exigence sociale ou représente-t-il un nouvel axe de développement pour les investisseurs ? Que recherchent les multinationales qui se mettent à développer leurs propres programmes ? Ces entrepreneurs pourront-ils être au rendez-vous des fortes attentes que l’on place en eux ?

Après avoir présenté l’évolution de cet écosystème depuis sa création au début du nouveau millénaire, l’atelier tentera de répondre à ces question en croisant l’analyse des acteurs qui constituent cet écosystème innovant en méditerranée et dans la région Sud, et celui d’entrepreneurs qui sont accompagnés par ces programmes.

Modération : M. Emmanuel NOUTARY, Délégué Général Anima Investment Network
M. Ramy BOUJAWDEH, Directeur Général Adjoint Berytech (Liban)
Mme Zineb RHARRASSE, Directrice Générale et co-fondatrice Start-Up Maroc
M. Yehia HOURY, Directeur Exécutif Flat6Labs (Tunisie)
M. Matthieu SOMEKH, PDG ZEBOX
M. Dimitar YOTSOV, Fondateur Top Assessment, France (bénéficiaire PEPITE)
M. Ali MESSOUDI, Fondateur Transpare, Maroc (bénéficiaire Ze Box)
M. Rachid MAANINOU, Secrétaire général adjoint au Développement des entreprises et à l’emploi de l’Union pour la Méditerranée.
M. Christophe GARRONE, Professeur (KEDGE)

Atelier 3 – La Jeunesse : moteur du changement en Méditerranée

Les jeunes du bassin méditerranéen font face à une triple exclusion sur le plan économique, social et politique qui les empêche de se réaliser pleinement dans la vie active et dans la sphère publique.

300 millions de jeunes arriveront d’ici 2050 sur le marché du travail dans la région Afrique du Nord Moyen Orient. Il est impératif d’accompagner cette jeunesse dans la réalisation de ses aspirations en investissant – de manière qualitative – dans le capital humain que cette jeunesse représente afin de transformer cette opportunité démographique en moteur pour la croissance au niveau de la région euro-méditerranéenne.

Tout en mettant en lumière les pratiques innovantes, cet atelier se focalisera sur le lien qui existe entre éducation – au sens large – et employabilité afin de permettre à la jeunesse de devenir acteur du changement.

Modération : Mme Giulia MARCHESINI, Senior Partnership Officer, Centre pour l’Intégration en Méditerranée (CMI)
M. Salvatore CAPASSO, Directeur, Institut d’Etudes sur les Sociétés Méditerranéennes (Italie) – La jeunesse : futur de la Méditerranée entre défis et opportunités
Mme Rim BEN ISMAIL, Psychologue-clinicienne et Présidente de Psychologues du Monde (Tunisie) – L’école comme institution idéalisée
M. Kamel BRAHAM, Lead Education Specialist, Banque Mondiale (Liban) – Un focus sur le capital humain comme vecteur d’intégration
M. Anas TALALQA, Young Mediterranean Voices (YMV), Jordanie – Autonomisation de la jeunesse
Mlle Saga HUSSEIN, Young Mediterranean Voices (YMV), Egypte – Renforcement des capacités et développement des compétences

Atelier 4 – Les jeunes bâtisseurs de la ville méditerranéenne du futur

La construction de territoires urbains durables et innovants sur l’espace méditerranéen est, pour les trente prochaines années, un défi considérable, notamment en termes démographiques et environnementaux. Véritable enjeu de politique publique territoriale, la jeunesse urbaine est perçue comme une force de changement, une énergie à prendre en compte à la fois pour permettre à la ville de se développer et de se positionner dans la compétition internationale entre territoires urbains. L’intégration des jeunes dans les projets urbains, bien en amont de leurs réalisations, reflète une politique urbaine réussie. Construire des villes intelligentes, durables et inclusives est l’un des défis majeurs du XXIe siècle. Pour le relever, il faut impliquer les bâtisseurs de demain.

L’AVITEM animera un atelier autour de la capacité des jeunes Méditerranéens à penser les usages urbains publics et privés, mais aussi à bâtir la nouvelle identité de la ville méditerranéenne de demain. A travers leurs actions, les jeunes font part de leur détermination à vivre l’espace urbain en participant à l’élaboration de la ville innovante et inclusive, en utilisant la technologie numérique au bénéfice de l’action citoyenne et en produisant une réflexion intra-sectorielle (architectes, paysagistes, urbanistes, ingénieurs) partagée par les deux rives de la Méditerranée.

Modération : M. Bernard VALERO, Ambassadeur, Directeur Général de l’Agence des Villes et Territoires Méditerranéens Durables (AVITEM)
Docteur Ahmed NOUH, Président de la fondation Amidoul (Algérie) – L’innovation financière et sociale au bénéfice des jeunes d’une éco-cité algérienne
M. Hugues PARANT, Directeur général d’Euroméditerranée – L’urbanisme transitoire replace les jeunes au cœur du projet urbain
Mme Cécile MONIERE, Ingénieure territorial au Laboratoire d’Intelligence Collective et Artificielle – La technologie blockchain associe les citoyens et les jeunes aux défis de leurs territoires
M. Hackim CHERKAOUI, Directeur de l’Ecole nationale d’Architecture de Tétouan (Maroc) – La contribution de la coopération interuniversitaire et intra-sensorielle entre les deux rives.
M. Ouissame EL ASRI, étudiant de l’Ecole Nationale d’Architecture de Tétouan et Mme Claire CEON, étudiante à l’IUAR Aix-Marseille – Des jeunes professionnels participent à l’élaboration collective des grands projets d’aménagement urbain

Atelier 5 – Penser et construire ensemble un futur souhaitable en Méditerranée

Des deux côtés de la Méditerranée, une jeunesse se mobilise et réinvente une manière collective de répondre aux défis sociétaux et environnementaux. Portée par une accélération technologique, cette jeunesse compose avec la rareté des ressources et collabore pour transformer des contraintes en opportunités, imaginer des solutions inspirantes et montrer la voie d’un monde en commun.

Cet atelier vise d’abord à montrer comment la jeunesse s’organise en communautés de pratiques et fait émerger, à partir de processus collectifs, des solutions d’avenir, répondant aux enjeux de développement humains et sociétaux et adaptées aux contextes économiques, culturels, technologiques et environnementaux de la région. Il montrera également comment ces processus d’intelligence collective sont appréhendés par les acteurs qui s’attachent à co-construire une nouvelle vision stratégique afin qu’advienne cette Méditerranée du futur.

Modération: Mme Sarah MARNIESSE, Responsable du Campus du Développement de l’Agence Française de Développement
Mme Alimata COULIBALY, RET-PACI, réseau d’agrotransformateurs issu de CoLAB (Côte d’Ivoire)
M. Walid BEN HAJ SALAH, participant au programme Hive – The Camp
Mme Amel SAIDANE, co-fondatrice de SeedStars Tunisie et Présidente de Tunisian Start-ups
Mme Zoé LUCON, Directrice Grands Partenaires chez ANIMA et The Next Society
M. Tamer TAHA, Fondateur Yomken.com (Egypte)
Mme Isadora BIGOURDAN, Social and Inclusive Business Camp de l’Agence Française de Développement

16h30 – Table ronde – Echanges avec la jeunesse de Méditerranée

17h45 – Séance de clôture officielle

Source de l'article Made in Marseille

Aucun commentaire: