Translate

dimanche 26 juin 2011

Méditerranée - La BEI et la Tunisie signent un financement de 163 millions d'euros

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la Tunisie ont signé vendredi un contrat de financement de 163 millions d'euros, le premier pour la BEI de l'après sommet du G8 de Deauville qui avait promis de soutenir le "printemps arabe".

"Cette signature est symbolique du processus qui a été lancé à Deauville", a déclaré à l'AFP Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI.

Le contrat, signé avec le ministre de la Planification et de la Coopération Internationale Abdelhamid Triki porte sur un prêt de 325 millions de dinars (163 millions d'euros) pour financer la modernisation du réseau routier tunisien, qui compte quelque 20.000 km de routes.

Le projet d'un montant global de 327 millions d'euros, financé à 50% par la BEI, va "permettre de créer quelques milliers d'emplois rapidement dans l'ensemble de la Tunisie", a souligné le responsable. Il permettra aussi d'améliorer la sécurité routière en Tunisie, a-t-il ajouté.

Le sommet du G8 de Deauville, fin mai, avait adopté le principe d'une aide des institutions multilatérales de développement de plus de 20 milliards de dollars, au profit de l'Égypte et de la Tunisie pour 2011-2013, afin de soutenir les réformes.

M. de Fontaine Vive, qui a rencontré le Premier ministre de transition Béji Caïd Essebsi, des membres du gouvernement ainsi que du monde des affaires, a indiqué être venu discuter de la façon d"accélérer la reprise de confiance dans l'économie tunisienne".

"On est ici dans une atmosphère sûre et cette réalité n'est pas perçue actuellement par les Européens et les investisseurs potentiels", a-t-il dit.

"Il est important que les acteurs économiques soient prêts a concrétiser leurs projets d'investissements dès le lendemain de l'élection" et de ne pas perdre de temps, a-t-il insisté, en faisant allusion au scrutin qui doit avoir lieu le 23 octobre pour élire une assemblée constituante.

Le vice-président de la BEI a rappelé que le 12 juillet se tiendra à Bruxelles la première réunion des ministres des finances européens et méditerranéens depuis le printemps arabe

"Il est important que l'Europe les écoute et dise ce qu'elle est prête à faire", a-t-il précisé.

La Banque européenne d'investissement (BEI) est l'institution financière de l'Union européenne et le premier investisseur financier en Méditerranée via la FEMIP (Facilité euro-méditerranéenne d'investissement et de partenariat).

Depuis la création de la FEMIP en 2002, la BEI a mobilisé plus de 12,6 milliards d'euros d'investissements en faveur des pays méditerranéens, précise l'institution dans un communiqué.
Source © 2011 AFP - le 25 juin 2011

Aucun commentaire: