Translate

mardi 21 juin 2011

Transport maritime des marchandises dans la Méditerranée, que faut-il savoir ?

Le transport maritime des marchandises en méditerranée concerne essentiellement l'échange de produits manufacturés entre l'Europe et l'Asie d'une part, et l'approvisionnement de l'Europe en ressources énergétiques provenant des pays du Maghreb et du Moyen-Orient, d'autre part.
Le trafic maritime en méditerranée
Une croissance du trafic passager
Les croisières, les voyages par bateau en Corse ou en Sardaigne, les traversées pour la Corse, s'ajoutent au trafic, déjà dense, du transport de marchandises en méditerranée.

Une croissance continue du trafic maritime
La croissance annuelle du trafic maritime en méditerranée s'accélère. Elle est de près de 6% pour le transport du pétrole, de près de 8% pour le gaz naturel et de 10% pour les conteneurs. On ne prévoit pas de stabilisation de cette croissance, bien au contraire, au cours des 2 prochaines décennies.

Des infrastructures dépassées
Essentiellement dû au développement très important des échanges commerciaux avec l'Asie, l'accroissement du transport maritime en méditerranée au cours de la dernière décennie, s'est déjà traduit par une augmentation de la taille des bateaux (porte-containers, cargos... ) et par la réalisation de travaux de modification des infrastructures pour améliorer les opérations maritimes des ports. Le trafic en progression constante fait naître l'inquiétude des pays riverains concernant les infrastructures portuaires actuelles vétustes et inadaptées, et au niveau écologique.

Une menace écologique
Un risque environnemental croissant
La méditerranée est une mer quasiment fermée sur les bords de laquelle vivent des millions de personnes et traversée annuellement par des dizaines de milliers de bateaux apportant leurs nuisances. Le transport maritime représente un réel danger, pour la biodiversité marine dans de nombreux domaines.

La pollution
Les ports sont des zones de chargement et de déchargement d'hydrocarbures. La pollution par déversement dans la mer d'hydrocarbures et par dégazage sauvage est une triste réalité. Et la situation ne peut faire qu'empirer étant donné l'augmentation inexorable du trafic. Les nouveaux chantiers de construction de nouvelles infrastructures portuaires génèrent également des nuisances et participent, malheureusement, à la pollution globale de la méditerranée. Le nombre croissant de bateaux augmente le déversement d'eaux usées et d'ordures ménagères dans la méditerranée.

Une faune et une flore menacées
L'augmentation du trafic maritime génère un accroissement des nuisances pour les mammifères marins comme les collisions avec les bateaux ou l'ingestion de sacs plastiques et de déchets toxiques par les vertébrés marins.

Les mesures d'urgence à prendre
La législation internationale est, semble-t-il, limitée pour lutter contre cette menace pour la biodiversité de la méditerranée et le classement de certaines zones en zones méditerranéennes particulièrement sensibles (ZPMS) devient particulièrement urgent. La Commission Européenne aura un rôle important à jouer dans les années à venir pour la préservation de la biodiversité en méditerranée face à l'augmentation du trafic maritime.
Source http://www.les-experts.com/article-140522-transport-maritime-des-marchandises-dans-la-mediterranee-que-faut-il-savoir.html

Aucun commentaire: