Translate

lundi 1 mai 2017

Méditerranée occidentale : actions en faveur du développement durable de l'économie bleue

Algerian port

La Commission européenne lance aujourd'hui une nouvelle initiative pour le développement durable de l'économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale. 

Cette initiative permettra à l'UE et aux pays voisins d'unir leurs efforts pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes, de favoriser la croissance durable de l'économie bleue et la création d'emplois, et de préserver les écosystèmes et la biodiversité.

La biodiversité marine subit une forte pression. Un rapport publié récemment par des scientifiques du Centre commun de recherche indique en effet que 50 % de la biodiversité a été perdue au cours des 50 dernières années. À cela s'ajoutent les préoccupations récentes en matière de sécurité et de sûreté suscitées par l'augmentation des flux migratoires du Sud vers le Nord.

L'initiative est le fruit de plusieurs années de dialogue entre dix pays de la Méditerranée occidentale prêts et disposés à œuvrer ensemble à ces intérêts partagés dans la région : cinq États membres de l'UE (France, Italie, Portugal, Espagne et Malte) et cinq pays partenaires du sud (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Elle fait suite à la Déclaration ministérielle sur l'économie bleue adoptée par l'Union pour la Méditerranée (UpM) le 17 novembre 2015.

« Cette nouvelle initiative régionale reconnaît et exploite le potentiel économique de la mer Méditerranée et de son littoral afin d'accélérer la croissance économique, de contribuer à la création d'emplois et, à terme, à la stabilisation de la région. Il s'agit d'une étape importante vers le renforcement de la coordination et de la coopération entre les pays participants », a déclaré Johannes Hahn, le commissaire en charge de la Politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement

En favorisant la coopération entre les dix pays concernés, cette initiative poursuit trois grands objectifs :
1. Un espace maritime plus sûr
2. Une économie bleue intelligente et résiliente
3. Une meilleure gouvernance de la mer.

L'initiative sera financée par des fonds et instruments financiers existant aux niveaux international, national, régional et de l'UE, lesquels seront coordonnés et se compléteront. Cela devrait créer un effet de levier et attirer des financements d'autres investisseurs publics et privés.

Cette « Initiative pour le développement durable de l'économie bleue de la Méditerranée occidentale » est un autre exemple de réussite en matière de politique de voisinage de l'UE. Il y a à peine trois semaines, l'UE avait obtenu un engagement pour les dix prochaines années visant à maintenir les réserves halieutiques en Méditerranée. La déclaration MedFish4Ever, signée le 30 mars dernier par des représentants ministériels des côtes du nord et du sud de la Méditerranée, implique 8 États membres (Espagne, France, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Grèce et Chypre) et 7 pays tiers (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Turquie, Albanie et Monténégro). Les deux projets se renforceront mutuellement en matière de protection des richesses écologiques et économiques de la région.

Pour en savoir plus
Initiative de l'UE pour le développement durable de l'économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale : Communication ; Cadre d'action ; Fiche d'information

Available also in

Aucun commentaire: