Translate

dimanche 5 février 2012

Marseille va accueillir l'Agence française villes et territoires méditerranéens durables

Une nouvelle structure oeuvrant sur les questions de gouvernance territoriale dans les pays méditerranéens va se créer dans les prochaines semaines à Marseille. Une convention constitutive du GIP "Agence française des villes et territoires méditerranéens durables" a été signée vendredi 21 octobre dans les salons de la Préfecture.

Le groupement d'intérêt public (GIP) "Agence française villes et territoires méditerranéens durables" est né d'un partenariat entre les collectivités (1), la DATAR (Délégation interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale), la Caisse des dépôts et l'Agence Française de Développement


Il s'agit d'une première étape, fondatrice, à la création de cette Agence qui s’inscrit dans le cadre du processus de Barcelone - Union pour la Méditerranée
La création effective interviendra dans les prochaines semaines après la parution au journal officiel de l’arrêté interministériel portant création du groupement. 
Ce groupement vise à mettre en place un dispositif d’échange d’expérience, d’expertise, de formation et de coopération permettant de promouvoir des démarches intégrées et exemplaires de développement urbain et territorial entre les acteurs français et les pays du bassin méditerranéen. 
L’agence apporte aux partenaires méditerranéens de la France une expertise en matière de formation, d’ingénierie de projets de coopération et de diffusion de bonnes pratiques, qui se traduira notamment par la mise en place, dès 2012, d’un cycle de formation de haut niveaupour les cadres dirigeants : l’IHEDAT-MED (Institut des Hautes Etudes en Aménagement du Territoire Méditerranéen). 
L’assemblée générale constitutive du GIP se réunira, très prochainement, en vue d’un démarrage opérationnel des activités de l’agence. 

Cette initiative vient renforcer la cité phocéenne en tant que plate-forme d'expertise en Méditerranée

(1) Le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil général du Var, la communauté urbaine Marseille-Provence Métropole, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, la Ville de Marseille. 

Sont également associés au projet l’établissement public Euroméditerranée, l’Institut de la Méditerranée, la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence, la fondation Sophia Antipolis, l’association pour la fondation Jean Nouvel, l’Interpôle Solutions Durables pour villes côtières, la fondation méditerranéenne d’études stratégiques, l’agence nationale d’aménagement du territoire de la République algérienne démocratique et populaire. 


Aucun commentaire: