Translate

jeudi 15 novembre 2012

Le programme PME II d'appui aux entreprises algériennes «a atteint ses objectifs»


Le programme PME II, cofinancé par l’UE et le gouvernement Algérien, a atteint ses objectifs en terme de qualité, a assuré, mercredi, son directeur général, M. Abdeljalil Kassousi. Celui-ci a cité, entre autres actions, l’octroi d’une aide de trois millions d’euros à l’Office nationale de métrologie légale (ONML) pour l’aider à renouveler ses équipements.
  
Le programme PME II, lancé en 2009, a « atteint ses objectifs ». C’est en tout cas ce qu’a affirmé, mercredi à Alger, son directeur général, M. Abdeljalil Kassousi. Des objectifs qu’il a résumés en des actions d’appui à la qualité et à l’amélioration de la compétitivité des PME privées bénéficiaires. Le programme a mobilisé, à partir de mars 2011, une expertise internationale au profit des PME, a indiqué Kassousi lors d’un déjeuner de presse dédié au thème de la sécurité alimentaire. Il a rappelé que les deux premières années du lancement ont été consacrées à la prise de contact avec les PME et à la mise en œuvre des contrats de service.
En plus des entreprises, les actions de PME II, cofinancé par l’UE (40 millions d’euros) et le gouvernement Algérien (4 millions d’euros), ont profité également à des institutions et des organismes de contrôle, dont l’Office national de métrologie légale (ONML) et l’Organisme algérien d’accréditation (Algerac). M. Kassoussi a précisé que l’ONML a bénéficié d’une aide de trois millions d’euros pour acquérir de nouveaux équipements.

Bilan approximatif !

Parlant des critères d’éligibilité, Abdeljalil Kassousi a rappelé que les PME qui souhaitent adhérer aux programmes doivent justifier d’un chiffre d’affaires annuel de 100 millions de dinars pour celles activant dans l’industrie, et de 50 millions pour celles opérant dans les services. La PME doit en outre d’avoir un effectif de vingt employés, dont trois cadres disposant de diplômes universitaires.
Le programme PME II, a ajouté son directeur général, a mobilisé ses experts pour aider l’Agence nationale de développement des PME (Andpme), chargée de l’exécution du programme algérien de mise à niveau des PME. Selon l’experte d’appui au PME, Mlle Chahrazade Dahache, le programme PME II a atteint 60 % de ses objectifs visant la mise à niveau de 150 à 200 PME privées algériennes. Un chiffre approximatif que les responsables du programme n’ont pas jugé utile d’affiner, estimant plus judicieux de parler de la qualité des actions.
Le programme PME II, précédé d’un programme similaire dénommé PME I, est initié dans le sillage des engagements pris par l’Union européenne, dans le cadre de l’accord d’association conclu avec l’Algérie en 2001 et entré en vigueur en 2005.
Source de l’article Maghrebemergent

Aucun commentaire: