EMedNews

mardi 20 novembre 2012

Séminaire - Finance conventionnelle et finance islamique dans le monde arabe


Estelle BRACK 
Discutante : Fatiha TALAHITE
Vendredi 30 novembre 2012, 16h30-18h30, salle S/2
Maison des Sciences Économiques, 106 - 112 boulevard de L'Hôpital, 75013, Paris.

Le séminaire est ouvert au public, sans inscription, et a lieu tous les derniers vendredis du mois (sauf vacances et jours fériés) Estelle BRACK est docteur en économie, spécialiste des questions bancaires, financières et de développement économique. Elle est chargée de mission à la Fédération bancaire française, en charge des Affaires internationales et économiste senior ; elle enseigne le droit bancaire des pays arabes dans le  cadre du LLM "Droit des affaires des pays arabes" de l'université Paris II - Panthéon Assas.
Dans son ouvrage :  Systèmes bancaires et financiers des pays arabes : Vers un modèle commun ?
L’Harmattan, 2012, elle  dresse un état des lieux des systèmes bancaires et financiers des pays arabes : histoire, environnement, structure, réglementation, supervision, grands acteurs. Il en montre le caractère original et régional, l'hétérogénéité, mais aussi l'intégration croissante dans le système financier international et la capacité d'influence. Il n'omet pas d'en poser les limites.
L'auteur propose ensuite un certain nombre de pistes afin de rattraper le retard accumulé par le système financier dans son rôle de soutien au développement économique et social, qui doit profiter à une plus large part de la population et des acteurs économiques. Aux étudiants, ce travail fournit un cadre didactique de l'environnement bancaire et financier dans les pays arabes. 
Aux banquiers et experts, il apporte des éléments factuels permettant de comparer les différents systèmes et d'en extraire les bonnes pratiques. En contribuant au diagnostic, il éclaire les politiques économiques à mettre en œuvre. Au delà des seuls pays arabes couverts par l'étude, cette approche veut montrer que le système bancaire et financier des pays arabes peut aussi être une source d'inspiration pour les autres pays du continent  africain, non pas comme un modèle qui conviendrait à tous, mais comme un ensemble de pratiques, peut-être plus proches des besoins des agents économiques du continent que ne le seraient celles des
pays occidentaux.
Source Blog Estelle Broack

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire