Translate

samedi 22 septembre 2018

La Commission européenne aide les réfugiés syriens souffrant de dépression consécutive au conflit

Ahmad Kardie

Plus de 3,5 millions de Syriens vivent réfugiés en Turquie. Outre la problématique des besoins fondamentaux liés à l’alimentation, la santé et l’éducation, ces réfugiés souffrent pour la plupart de dépression consécutive au conflit. 

Avec le soutien généreux de la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne (Civil Protection and Humanitarian Aid Operations (ECHO)) de la Commission européenne, le MÜDEM (centre de soutien aux réfugiés), aidé par Relief International, prend en charge une vaste palette de besoins spécifiques des réfugiés.

Quand Ahmad Kardie avait 15 ans, une bombe a explosé et fait s’effondrer sur lui un mur, après quoi il est resté partiellement paralysé. Quand les travailleurs sociaux du MÜDEM l’ont rencontré pour la première fois, il souffrait de dépression. Après leur évaluation, l’expert en handicap du MÜDEM a trouvé une chaise roulante adaptée et un physiothérapeute a commencé à travailler avec Ahmad.

La psychoéducation a permis à Ahmad de retrouver la confiance et de réduire son anxiété. Après les séances, il a commencé à s’intégrer à la communauté locale. Il a également été aiguillé vers le cours de cordonnerie du MÜDEM pour lui permettre d’apprendre un métier et ainsi accroître ses perspectives professionnelles.

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: