Translate

dimanche 9 septembre 2018

Les femmes leaders du monde digital méditerranéen réunies à Gammarth


La Tunisie va abriter le Sommet digital des Femmes de la Méditerranée lors d’un événement qui sera organisé du 6 au 9 septembre 2018 sous le patronage de la présidence de la République, à l’hôtel The Residence de Gammarth.

C’est un événement d’une envergure mondiale qui réunit, chaque année, des femmes actives dans l’entrepreneuriat et qui sont devenues leaders en matière de transformation digitale dans leurs pays d’origine.

C’est la première fois que la Tunisie va abriter un tel événement qui va réunir plusieurs centaines de participants et 20 speakers qui viendront partager leurs diverses expériences dans le digital et entrepreneuriat. L’objectif de ce rendez-vous est d’expliquer les enjeux et l’impact de la digitalisation appliquée à l’industrie, ainsi que les opportunités offertes par un tel concept.

Sommet digital des Femmes de la Méditerranée sera organisé dans le cadre du programme régional Sud-méditerranée de la Konrad-Adenouer-Stiftung. Plusieurs thèmes y seront abordés à l’exemple de l’accélération du développement des économies et des sociétés de la région méditerranéenne

Le Sommet Digital des Femmes de la Méditerranée est un programme annuel destiné à des femmes et à des entrepreneurs sélectionnés qui dirigent la transformation numérique de leurs économies et de leurs sociétés. Cette année présente la première édition de cette série qui se tient sous le haut patronage de la Présidence de la République et qui accueillera 40 personnalités de la région Sud Méditerranéenne, ainsi que des intervenants d’Europe et du monde arabe. À travers des ateliers interactifs, les participants seront invités à réfléchir et à présenter leur vision de la transformation des industries sélectionnées. Par ailleurs, des interventions par des spécialistes de l’industrie et de la numérisation permettront aux participants de mieux comprendre les défis actuels.

L’objectif du sommet est de créer un groupe de femmes entrepreneurs et de leur permettre de partager leur expérience dans le domaine de la mondialisation

Source de l'article Réalités

Aucun commentaire: