Translate

dimanche 9 septembre 2018

Migrants : L’Espagne salue la coopération avec le Maroc alors que la Méditerranée devient plus meurtrière

Résultat de recherche d'images pour "Migrants : L’Espagne salue la coopération avec le Maroc alors que la Méditerranée devient plus meurtrière"

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, s'est déclaré satisfait de la coopération de son pays avec le Maroc, qu'il a qualifiée de «partenaire clé» pour relever les défis de la migration.

« Le Maroc est un pays sûr avec lequel nous coopérons à différents niveaux, y compris le plus évidemment la migration », a déclaré Sanchez dans un communiqué à la radio Cadena Ser.

Le Premier ministre espagnol a déclaré que l’Espagne, confrontée au vieillissement de sa population, devrait trouver des solutions grâce à une migration «légale et organisée».

Les déclarations de Sanchez interviennent dans un contexte L'Espagne devient la principale porte d'entrée de l'UE pour les migrants en situation irrégulière où les assauts des migrants devenus de plus en plus nombreux font aussi de nombreuses victimes d’où l’alerte lancé par le HCR.

La traversée de la Méditerranée est un itinéraire « encore plus meurtrier qu’auparavant », a déclaré lundi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), basé à Genève.

« Si le nombre de personnes arrivées en Europe est en diminution, le taux de décès, surtout parmi ceux qui rejoignent le continent par la Méditerranée, a considérablement augmenté », a indiqué le HCR, dans un rapport intitulé « Voyage du désespoir ».

En Méditerranée centrale, pour chaque groupe de 18 personnes ayant entrepris la traversée entre janvier et juillet 2018, une personne est décédée ou a disparu, contre une sur 42 au cours de la même période en 2017, a précisé le HCR.

« Ce rapport confirme une fois de plus que la traversée de la Méditerranée est l’une des voies les plus meurtrières au monde », a noté Pascale Moreau, directrice du Bureau du HCR pour l’Europe, ajoutant : « Alors même que le nombre d’arrivants sur les côtes européennes diminue, il ne s’agit plus de tester la capacité de l’Europe à gérer les chiffres mais à faire preuve de l’humanité nécessaire pour sauver des vies ».

Le HCR exhorte également l’Europe à accroître les possibilités de voies d’accès légales et sûres pour les réfugiés, notamment en augmentant le nombre de places de réinstallation et en éliminant les obstacles au regroupement familial.

Ces derniers mois, le HCR et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé à une approche prévisible et régionale afin de garantir le sauvetage et le débarquement des personnes en détresse en Méditerranée.

Sur le nombre de migrants entrés en Europe, le premier ministre espagnol a déclaré que l'Espagne travaillait avec les principaux États membres de l'UE pour assurer une répartition équitable des migrants au sein de l'UE.

Source de l'article Panorapost

Aucun commentaire: