Translate

dimanche 19 mai 2019

L'UE pousse la Tunisie à poursuivre ses avancées sociales et économiques

Pour réussir sa transition, la Tunisie doit continuer sa démocratisation et ses réformes socio-économiques (photo : F.Dubessy)

Un rapport sur l'état des relations UE-Tunisie dans le cadre de la Politique européenne de voisinage révisée, finalisé mercredi 15 mai 2019 par l'Union européenne, détaille "les aspects majeurs de la coopération de début 2018 à mars 2019" avec ce pays. 

Il est rendu public alors que le Conseil d'association de l'Union européenne avec la Tunisie se réunira vendredi 17 mai 2019 à Bruxelles. 

Le texte rappelle notamment que l'ensemble de l'aide financière européenne sous forme de dons a atteint les 305 M€ en 2018. "Le montant le plus élevé jamais alloué à la Tunisie au titre de l'instrument européen de voisinage", souligne Johannes Hann, commissaire européen à la politique européenne de voisinage et aux négociations d'élargissement. 

Développement socio-économique inclusif et durable; jeunesse, démocratie, bonne gouvernance et droits de l'homme; rapprochement entre les peuples, mobilité et migration; ainsi que sécurité et lutte contre le terrorisme, constituent les priorités stratégiques définies dans le cadre du partenariat UE-Tunisie 2018-2020. 

L'UE reconnaît des "avancées importantes réalisées en 2018, et notamment la tenue d'élections municipales en mai 2018 que l'UE a pleinement appuyées et qui représentent une étape essentielle du processus de démocratisation". Le rapport relève cependant que "la transition ne pourra s'inscrire dans la durée que si elle est accompagnée par des avancées économiques et sociales de même envergure".

L'UE toujours premier partenaire commercial de la Tunisie

"Nous attachons une importance toute particulière à notre coopération avec la Tunisie, construite sur la base de notre histoire commune, de valeurs partagées et de respect mutuel. Des progrès importants ont été effectués lors de l'année écoulée dans le cadre de notre partenariat privilégié. Cet engagement envers les Tunisiens et l'avenir de la jeunesse spécifiquement demeure constant pour accompagner l'établissement d'un état de droit démocratique durable, d'un pays sûr et prospère", commente Federica Mogherini, haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. 

L'Union européenne reste le premier partenaire commercial de la Tunisie qui réceptionne les trois quarts de ses exportations et représente la source de plus de la moité de ses importations en 2018. L'UE se positionne également comme le premier investisseur étranger en Tunisie amenant plus de 85% des IDE (Investissement directs étrangers) du pays. Plus de 3 000 entreprises européennes (300 000 salariés) sont implantés en Tunisie. 

Par Frédéric Dubessy - Source de l'article Econostruminfo

Aucun commentaire: