Translate

dimanche 17 juin 2012

L’Institut Européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh (FAL) lancent la cinquième édition de la compétition littéraire “Une Mer de Mots”.

La convocation de l’année 2012 du concours «Une mer de mots » entend contribuer à nouveau à la promotion du dialogue entre les peuples et au partage des connaissances et de l’expérience vécue par différentes traditions locales et internationales.
Dans le cadre de l’Année Européenne de la Solidarité Intergénérationnelle, cette année le concours met en valeur la vision et les expectatives des jeunes à propos de leur futur, et le contact entre les différentes générations des sociétés euro-méditerranéennes.

Le concours vise la production de contes et récits dont le contenu devra être lié à la création, ou à la consolidation, de dynamiques destinées au renforcement du volontariat, élément fondamental d’une citoyenneté active qui vise à promouvoir la solidarité intergénérationnelle, l’évolution des valeurs et des sociétés, et l’expression des différentes sensibilités et réalités des jeunes de la région.
La production littéraire est un moyen fondamental d’expression et de description de faits, d’idées et d’émotions pouvant être directement transmis aux jeunes et par les jeunes de toute la région euroméditerranéenne. Dans cette perspective, nous espérons donc susciter la création de récits littéraires - fondés sur la réalité ou sur la fiction – qui parle d’expériences diverses relatives aux enfants, parents et grands parents face à l’avenir.
 
La Fondation Anna Lindh et l’Institut européen de la Méditerranée convoquent la quatrième édition du concours international de contes et récits « Une mer de mots » adressé aux jeunes des 42 pays de l’espace euroméditerranéen.
Le concours vise la production de contes et récits brefs ayant trait aux thèmes des enfants, parents et grands parents face à l’avenir pour que s’expriment ainsi les différentes sensibilités et les réalités des jeunes qui habitent dans la région euroméditerranéenne.

Conditions requises pour participer au concours
Le concours est adressé aux jeunes ressortissants des 42 pays de l’espace euroméditerranéen d’entre 18 et 30 ans.

Format des oeuvres
Les récits ne doivent pas dépasser la longueur de 2 500 mots. Ils peuvent être rédigés dans toute langue officielle des pays participants. Les contes et récits seront des oeuvres totalement originales et inédites devant aborder des thèmes liés au dialogue interculturel, surtout de nature politique, économique et environnementale.

Délai et lieu de remise des ouvrages
Tous les récits doivent être remis à l’adresse de courrier électronique suivante
Les auteurs indiqueront leurs coordonnées personnelles (nom, prénom, date de naissance, nationalité, adresse, courrier électronique) lors de la remise des récits.
La date et l’heure limites d’envoi des récits par courrier électronique est : Le 30 juin 2012 à 24h00
La participation au concours implique la cession à l’IEMed et à la Fondation Anna Lindh des droits d’auteur sur l’œuvre candidate. La Fondation Anna Lindh et l’IEMed se réservent le droit de publier et d’utiliser les œuvres reçues pour des activités futures.

Plus d'informations IEMED

Aucun commentaire: