Translate

mardi 21 août 2018

Focus sur l’apprentissage en milieu de travail pour favoriser l’emploi des jeunes dans la région arabe


Les 21 et 22 juin 2018, l’UNESCO et la Fondation européenne pour la formation (ETF) ont organisé un atelier régional sur les programmes d’apprentissage en milieu de travail pour les jeunes dans la région arabe, au Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth, au Liban.

L’atelier s’est tenu dans le cadre de deux projets financés par l’UE et mis en œuvre par l’UNESCO, à savoir le projet Réseaux de la jeunesse méditerranéenne (NET-MED Youth), qui est dans sa phase finale, et le projet Emploi des jeunes en Méditerranée (YEM), un projet de trois ans lancé en 2018, qui s’appuie sur les réalisations du volet Emploi du projet NET-MED Youth.

L’atelier s’est penché sur la situation des programmes d’apprentissage en milieu de travail pour les jeunes dans la région arabe, et l’UNESCO a présenté et examiné les conclusions préliminaires d’une nouvelle étude de synthèse comparative basée sur les études nationales de l’Algérie, de l’Égypte, de la Jordanie, de la Palestine, du Liban, du Maroc, d’Oman et de la Tunisie.

Y ont participé notamment des représentants nationaux responsables de programmes d’apprentissage en milieu de travail, des représentants du secteur privé, de jeunes militants et des membres d’autres organismes des Nations Unies et d’organisations internationales. 

Mme Hoda Bitar, une jeune représentante du Liban, a dit à propos de l’atelier que ce dernier l’avait encouragée à faire en sorte que les voix des jeunes soient prises en compte, incluses et prioritaires dans la conception et la mise en œuvre des programmes d’apprentissage en milieu de travail.

Un autre commentaire est venu de Mme Karima Bergheul, présidente de l’Association des femmes en économie verte (AFEV) en Algérie, qui a dit : « La valeur ajoutée de l’atelier a été le partage d’expériences nationales des différentes parties prenantes, qui ont aidé les participants à remédier aux tensions et à promouvoir des politiques fructueuses associées à des modalités d’apprentissage en milieu de travail de qualité pour les jeunes. »

M. Khaled Abdel Azim, président de la Fédération des industries égyptiennes, a dit que l’atelier avait été une excellente occasion de mieux comprendre les tendances régionales grâce aux différentes expériences et expertises des participants.

L’apprentissage en milieu de travail peut améliorer la pertinence de l’EFTP

Le taux de chômage des jeunes dans la région du sud de la Méditerranée est l’un des plus élevés au monde : en 2017, on dénombrait 2,6 millions de jeunes sans emploi. Durant l’atelier, il a été souligné que l’apprentissage en milieu de travail pourrait avoir un impact positif sur les taux d’emploi en élargissant et en améliorant la pertinence de l’EFTP pour les jeunes.

L’atelier a permis de renforcer les connaissances sur les programmes d’apprentissage en milieu de travail, de partager des expériences nationales, de créer des réseaux avec différentes parties prenantes, et de fournir des orientations concrètes en vue de l’élaboration de directives régionales pour guider les États membres dans la mise en œuvre de programmes d’apprentissage en milieu de travail de qualité dans le cadre du projet YEM.

Le projet YEM est mis en œuvre sur une période de trois ans en Algérie, en Égypte, en Israël, en Jordanie, au Liban, en Libye, au Maroc, en Palestine et en Tunisie, et vise à soutenir l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes dans la région méditerranéenne en améliorant les systèmes d’anticipation des compétences et d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP).

Source de l'article UNESCO

Aucun commentaire: