Translate

mardi 7 août 2018

L'UE alloue 90,5 millions d'euros pour gérer les frontières et la migration en Afrique du Nord


La Commission européenne a approuvé, vendredi 6 juillet, trois nouveaux programmes relatifs à la gestion des frontières et à la migration en Afrique du Nord, pour un montant total de 90,5 millions d’euros.

EU Trust Fund for Africa:
Three new programmes in Northern Africa worth €90 million will strengthen border management and protect refugees and migrants from traffickers → http://europa.eu/!jm43wY 

“Trois nouveaux programmes en Afrique du Nord d’une valeur de 90 millions d’euros renforceront la gestion des frontières et protégeront les réfugiés et les migrants contre les trafiquants”


“Cette décision fait suite aux conclusions du Conseil européen de la semaine dernière, au cours duquel les dirigeants européens se sont engagés à intensifier l’aide le long de la route de la Méditerranée centrale”, précise la Commission européenne dans un communiqué.

“Les nouveaux programmes au titre du fonds fiduciaire de l’UE pour l’Afrique accroîtront l’aide de l’UE en faveur des réfugiés et des migrants vulnérables et amélioreront les capacités de gestion des frontières des pays partenaires”, fait-elle valoir. 
DAVID RAMOS VIA GETTY IMAGES - Des réfugiés syriens marchent devant le centre temporaire d'accueil des migrants (CETI) dans l'enclave espagnole de Melilla, le 22 janvier 2015.


Dans le détail, 55 millions d’euros seront alloués au programme de gestion des frontières de la région du Maghreb afin de coopérer avec le Maroc et la Tunisie pour “sauver des vies humaines en mer, améliorer la gestion des frontières maritimes et lutter contre les passeurs opérant dans la région”, précise l’instance européenne. Il s’agit notamment de renforcer les capacités, de fournir des équipements et les entretenir.

29 millions d’euros seront par ailleurs attribués au programme d’aide à la protection des réfugiés et des migrants en Libye “aux points de débarquement, dans les centres de rétention, dans les régions méridionales désertiques éloignées et en milieu urbain”, précise le communiqué. Il vise aussi à encourager les initiatives pour trouver des perspectives économiques aux migrants sur le marché du travail libyen.

Enfin, 6,5 millions d’euros supplémentaires viendront appuyer la stratégie nationale du Maroc en matière de migration adoptée en 2014 pour venir en aide aux migrants vulnérables. “L’accès des migrants vulnérables aux services de base en sera facilité et la capacité des associations et organisations locales à fournir efficacement ces services s’en trouvera améliorée. Les organisations de la société civile mettront en œuvre ce programme”, conclut la Commission européenne.
ISMAIL ZETOUNI / REUTERS - Des migrants secourus par les gardes-côtes libyens à Tripoli, Libye, le 3 juillet 2018.

“La formule du partenariat est déterminante pour relever les défis posés par la migration irrégulière”, a indiqué Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement. “En travaillant de concert avec nos voisins du sud, nous pouvons faire face à ce problème et procurer des avantages aux pays partenaires, aux migrants et à l’Europe”, a-t-il ajouté.

Le budget alloué au fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, créé en 2015, s’élève jusqu’ici à 3,43 milliards d’euros et provient de l’UE, de ses États membres et d’autres donateurs, rappelle la Commission européenne. À ce jour, 164 programmes ont été approuvés pour les trois régions concernées (Afrique du Nord, Sahel/lac Tchad et Corne de l’Afrique), pour un montant total d’environ 3,06 milliards d’euros.

Avec l’enveloppe supplémentaire allouée vendredi, 461 millions d’euros du volet “Afrique du Nord” ont été mobilisés en faveur de 19 programmes visant à répondre aux besoins de la région.

Source de l'article Huffpostmaghreb

1 commentaire:

Unknown a dit…

Bonjour,
Merci pour votre article,n'hésitez pas à visiter le site" lediplomate.tn ", et découvir les actualités relatives au thème de votre article .
Cordialement "