Translate

mercredi 1 août 2018

La Banque européenne d’investissement renforce son soutien à la région méditerranéenne

EIB visual

La Banque européenne d’investissement (BEI) a souligné son engagement à renforcer la résilience économique et à soutenir la croissance et la création d’emplois dans le voisinage méridional de l’UE.

Tel était le message clé de la 18e édition de la conférence BEI-Med « Improving Lives and Creating New Opportunities » (Améliorer le quotidien des gens et créer de nouvelles opportunités) qui s’est tenue hier à Amman, en partenariat avec le ministère jordanien de la Planification et de la coopération internationale et la délégation de l’Union européenne en Jordanie.

La conférence a permis d’examiner les principaux développements économiques dans la région et d’explorer les projets fructueux qui contribuent à relever différents défis dans le cadre de l’Initiative de résilience économique (ERI) de la BEI, notamment en Égypte, en Jordanie, au Liban, au Maroc et en Tunisie. Des responsables gouvernementaux et des économistes clés ont présenté et évalué les performances macroéconomiques des pays du Sud de la Méditerranée. Des experts ont décrit les développements actuels dans le secteur de l’eau en mettant l’accent sur les projets en cours pour aider à relever le défi de la pénurie d’eau. En outre, des entrepreneurs et d’autres représentants d’entreprises ont souligné le rôle clé du développement du secteur privé pour la création d’emplois et la relance de l’économie.

Dans le cadre de l’Initiative de résilience économique, et avec le soutien de la Commission européenne et des États membres de l’UE, la BEI a considérablement intensifié ses activités de financement dans les pays voisins de l’UE. Un nouveau financement d’un montant de 1,8 milliard d’euros pour 19 projets couvrant l’Égypte, la Jordanie, le Liban, la Palestine, le Maroc et la Tunisie a été approuvé par la Banque de l’UE. Il s’agit de projets dans les secteurs de l’éducation, de l’industrie, de l’eau et de l’assainissement, des déchets solides, de l’énergie, des transports et des PME grâce aux 130 millions d’euros collectés auprès des États membres de l’UE, dont la Croatie, l’Italie, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et le Royaume-Uni. En outre, un apport de 90 millions d’euros pour l’assistance technique et les services de conseil a été convenu dans le cadre de la contribution propre de la BEI.

Pour en savoir plus
Banque Européenne d’Investissement (BEI) – Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: