Translate

mardi 21 août 2018

La Haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini en visite en Libye

Fayez Sarraj, Premier ministre libyen et Federica Mogherini, Haute représentante/vice-présidente

Federica Mogherini, Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission, s’est rendue en Libye le 14 juillet pour inaugurer les locaux de la délégation de l’Union européenne en Libye et de la mission de l’UE d’assistance à la frontière à Tripoli, et dans la perspective du Conseil « Affaires étrangères » d’aujourd’hui où la situation en Libye est à l’ordre du jour. 

Au cours de sa visite, Federica Mogherini a rencontré le Premier ministre, Fayez Sarraj, accompagné du ministre des Affaires étrangères, M. Siala, du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Ghassan Salamé, des représentants d’agences des Nations Unies – OIM, HCR, PNUD, UNICEF – et de certains des bénéficiaires de projets financés par l’UE.

Lors de ses réunions, Mme Mogherini a discuté du soutien de l’UE au pays et des moyens les plus efficaces de le renforcer davantage. De nouvelles initiatives dans les domaines de la santé, de l’éducation, des médias, de la jeunesse, du soutien aux municipalités, de la gouvernance et de la sécurité ont été discutées. 

Elle a réaffirmé le soutien de l’Union européenne au processus politique libyen, dans le cadre fourni par les Nations unies, y compris la préparation des élections. Elle a insisté sur la nécessité de préparer les élections sur une base juridique et constitutionnelle solide, et sur le fait que les résultats doivent être acceptés par tous. Au cours des réunions, Mme Mogherini a évoqué le soutien que l’UE apporte déjà à la préparation des élections et l’aide supplémentaire qu’elle est prête à mobiliser pour accompagner ce processus.

Federica Mogherini a discuté avec le Premier ministre, M. Sarraj, de la formation des garde-côtes libyens par l’intermédiaire de l’opération Sophia et de la coopération au travers de l’EUBAM pour aider les autorités à gérer les frontières terrestres, en particulier dans le Sud, également dans le cadre d’initiatives régionales. 

En Libye, l’Union européenne est le principal fournisseur d’aide humanitaire, le principal soutien des programmes des agences des Nations Unies, le principal bailleur de fonds en matière de coopération bilatérale, ainsi que le premier partenaire économique. Le retour de la présence diplomatique de l’UE en Libye renforcera encore la coopération avec le gouvernement, les autorités locales et les Nations Unies, ainsi que la mise en œuvre de projets sur le terrain. 

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: