Translate

dimanche 14 janvier 2018

La BERD accorde un prêt de 200 millions de dollars pour le développement de l'infrastructure gazière en Égypte

EBRD

La BERD accorde un prêt de 200 millions de dollars à la République arabe d'Égypte pour financer la modernisation de certaines infrastructures gazières, ce qui permettra d'accroître l'efficacité énergétique et de réduire les impacts sur l'environnement.

L'Égypte a une économie à forte consommation d'énergie par rapport aux pays voisins et figure ainsi parmi les cinq premiers pays émetteurs de gaz à effet de serre (GES) dans la liste des pays d'opérations de la BERD.

La croissance rapide de la demande d'énergie et les pénuries de gaz ont suscité des préoccupations concernant l'approvisionnement. Les investissements dans l'efficacité énergétique sont par conséquent essentiels pour l'Égypte afin qu'elle puisse répondre à la demande intérieure croissante en matière d'énergie et atteindre un équilibre durable dans le secteur énergétique.

La BERD soutient activement les efforts déployés par l'Égypte pour diversifier son bouquet énergétique. La banque a ainsi apporté une contribution majeure au secteur des énergies renouvelables en Égypte à travers un prêt-cadre de 500 millions de dollars en faveur des énergies renouvelables en 2017.

Eric Rasmussen, directeur de la section Ressources naturelles de la BERD, a déclaré : « Nous sommes très heureux de soutenir l'action menée par l'Égypte en vue de renouveler et de restructurer son système énergétique. Le développement de l'infrastructure gazière joue un rôle important dans cet effort. L'accord de prêt que nous signons aujourd'hui représente un grand pas en avant et témoigne également de l'engagement de la BERD à soutenir l'Égypte et son développement durable ».

Pour en savoir plus

Également disponible en

Aucun commentaire: