Translate

mercredi 28 mars 2018

L’UE et le Liban discutent du renforcement de leur coopération à Bruxelles

EU Neighbours South

Conformément aux priorités du partenariat UE-Liban, une délégation économique libanaise de haut niveau a tenu des consultations avec l’UE à Bruxelles du 7 au 9 mars, afin de discuter des moyens concrets permettant de renforcer la coopération dans l’optique de stimuler la croissance économique et la création d’emplois au Liban.

Ces réunions constituent des étapes importantes, en particulier en vue de trois événements majeurs à venir, dans lesquels l’UE jouera un rôle fondamental. Le premier aura lieu le 15 mars à Rome et visera à mobiliser les aides en faveur des institutions de sécurité libanaises (Forces armées libanaises et Forces de sécurité intérieure). Le second se déroulera à Paris, le 6 avril (Conférence du Cèdre), afin d’appuyer l’investissement international combiné à une vision économique à long terme et à un programme de réformes. Enfin, la Conférence de Bruxelles II des 24 et 25 avril réunira une fois de plus l’ensemble de la communauté internationale pour discuter de l’aide à apporter pour l’avenir de la Syrie et de ses pays voisins, y compris le Liban.

Le premier jour, le dialogue a surtout porté sur le renforcement du commerce bilatéral et la pleine exploitation des accords commerciaux préférentiels existants. Il a été convenu que le Groupe de travail mixte sur le commerce et l’investissement, créé en 2017, poursuivra ses travaux et fera le point sur les progrès accomplis en mai. L’UE et le Liban se sont également penchés sur les mécanismes commerciaux régionaux, en particulier en prévision de la conférence des ministres du Commerce de l’Union pour la Méditerranée, qui se tiendra le 19 mars, et de la finalisation de la Convention sur les règles d’origine pan-euro-méditerranéennes. Sur ce dernier point, une voie commune a été adoptée sur la base des résultats du dernier Conseil d’association.

Le deuxième jour, ce sont la situation et les perspectives macroéconomiques de l’UE et du Liban qui ont été discutées, de même que les tendances et les défis budgétaires, ainsi que la stabilité financière.

Le troisième jour, le Plan d’investissement extérieur de l’UE a été examiné afin de déterminer comment le Liban pourrait en bénéficier, notamment dans le cadre du Plan d’Investissement en Capital (PIC). s deux parties sont convenues que le PIC devait s’inscrire dans un cadre de réforme plus large et dans un dialogue structuré avec le secteur privé, qui jouera un rôle clé. À cet égard, l’UE s’est félicitée de l’adoption récente de la loi sur le partenariat public-privé.

La discussion a également porté sur la coopération en cours dans un certain nombre de secteurs essentiels à une croissance durable, tels que l’environnement, la gestion de l’eau et des déchets, la recherche et l’innovation, la politique maritime, les transports, le politique énergétique et l’éducation. L’UE et le Liban se sont tout particulièrement engagés à tirer pleinement parti de l’adhésion récente du Liban au Partenariat pour la recherche et l’innovation dans la région méditerranéenne (PRIMA) soutenu par l’UE.

Pour en savoir plus
Délégation de l’UE au Liban - Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: