Translate

dimanche 20 mai 2018

Tunisie – Méditerranée : Chahed lance la campagne “non à la haine”

Résultat de recherche d'images pour "Tunisie – Méditerranée : Chahed lance la campagne “non à la haine”"

Youssef Chahed, le chef du gouvernement, a annoncé, vendredi 11 courant à Gammarth, le lancement de la campagne nationale “non à la haine (no hate) en présidant la clôture de la 6e session de la fédération méditerranéenne (jeunesse et citoyenneté universelle) organisée par l’observatoire national de la jeunesse sous le signe “ensemble pour instaurer les valeurs de paix, de travail et de primauté des institutions”.

“Cette initiative nationale qui associe 45 Etats s’étalera sur deux ans (mai 2018-mai 2020) et touchera tous les domaines -éducatif, sportif, politique- ainsi que les quartiers afin de consacrer les valeurs de la différence, le respect des libertés personnelles et la lutte contre la violence”, a-t-il souligné.

Il a lancé à cet égard un appel aux différentes organisations et associations à adhérer à cette campagne.

Chahed a déploré l’ampleur pris par le phénomène de la violence chez les jeunes, au niveau familial, des institutions éducatives ou des espaces sportifs, affirmant que la Tunisie dans son effort de lutte contre la violence, l’extrémisme et la haine a mis en place un programme national de lutte contre ces phénomènes ainsi qu’une plateforme électronique pour le discours alternatif lancé par le ministère de la jeunesse et des sports.

Il a mis l’accent d’autre part sur l’importance accordée par le gouvernement d’union nationale aux jeunes et son souci de former une nouvelle génération active dans le domaine économique et social et imbue de valeurs universelles et démocratiques.

Chahed s’est félicité que 37% des sièges dans les conseils municipaux ont été remportés par des listes de jeunes de moins de 35 ans lors des dernières élections municipales, malgré le faible taux de participation qui pose le problème des causes de la désaffection des électeurs.

Le chef du gouvernement a annoncé à ce propos le lancement d’un sondage sur les jeunes qui réunira 10 mille jeunes de 15 à 29 ans portant sur les raisons de cette désaffection, outre d’autres volets portant sur l’enseignement, l’emploi, la santé, l’environnement et la participation aux affaires publiques. Le sondage débutera le 20 juin et le rapport préliminaire sera élaboré en septembre 2018.

Chahed, qui était accompagné de la ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdoline Cherni, du secrétaire d’Etat à la Jeunesse Abdelkadous Saadoui, et de la directrice de l’Observatoire national de la jeunesse, Imene Belhadi, a pris connaissance des ateliers organisés au cours de cette session, ayant notamment pour thèmes “la participation des jeunes à la gouvernance locale”, “le déplacement des jeunes dans l’espace euro-méditerranéen” et l “échange des expériences et des bonnes pratiques sur la participations des jeunes et l’activation de leur rôle dans la vie publique”.

La 6e session de l’université méditerranéenne, organisée en collaboration également avec le centre nord sud du conseil européen, a permis la formation de 220 jeunes dirigeants de 32 pays d’Europe, de l’est et du sud de la Méditerranée, dont la Tunisie, l’Espagne, l’Italie, la France, l’Allemagne, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, la Jordanie, le Liban, l’Egypte, l’Autriche, la Bretagne, Catalogne, Chypre, Russie, Azerbaïdjan et Portugal.

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: