Translate

vendredi 8 juin 2018

Aleca : la mobilité des personnes au cœur des négociations

aleca

Le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur et négociateur en chef de l’Accord de Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA), Hichem Ben Ahmed, a affirmé que la Tunisie revendiquera la suppression des visas pour les professionnels tunisiens dans le cadre de l’Aleca. 

D’après la même source, la suppression des visas concernera les fournisseurs de services qui se rendent dans le cadre de leurs activités dans les pays de l’Union européenne. Dans le même cadre, le secrétaire d’Etat affirme que la Tunisie insistera sur cette proposition lors des négociations.

Il convient de rappeler à cet égard qu’en septembre 2017, Patrice Bergamini avait avancé que l’approche qui consiste à accorder plus de visas dans le cadre de l’Aleca était loin d’être la meilleure et d’argumenter son propos par le fait en précisant que les personnes qui travaillaient sur le dossier de visas et celles travaillant sur le dossier de l’Aleca n’étaient pas les mêmes.

Aleca : de nouveaux défis en perspective

Sur un autre volet, le secrétaire d’Etat a indiqué qu’il n’a pas eu connaissance d’une étude avançant que plus de 90% des agriculteurs ne sont pas au courant du contenu de l’accord de l’Aleca dans le secteur de l’agriculture. A ce propos, il a affirmé qu’il suit de près l’évolution du secteur, en concertation avec les organisations agricoles tunisiennes, à l’instar de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

Il est à rappeler que les négociation sur le sujet de l’Aleca ont repris aujourdhui 28 mai, à la Présidence du gouvernement, entre la délégation tunisienne et celle de l’Union européenne, après une longue période de suspension, et en présence de représentants de la société civile. Ce deuxième round de négociations est prévu pour s’achever le 31 mai.

Par Hamza Marzouk - Source de l'article l’Économiste maghrébin

Aucun commentaire: